Spread the love
Abiola
Le Vice-Premier ministre François Abiola

Les responsables d’étudiants ont rencontré, dans la journée du vendredi 19 juin, le Vice-Premier ministre François Abiola. Celui-ci leur a fait savoir qu’il a déjà joué sa partition et qu’il revient au rectorat de jouer la sienne.

La crise à l’université est, semble-t-il, du passé pour l’autorité ministérielle. Face aux étudiants ce vendredi, François Abiola a affirmé avoir donné les instructions pour que la session de rattrapage réclamée par les étudiants soit organisée. Pour l’autorité, il s’agit d’une crise qui n’avait plus sa raison d’être dès l’instant où le consensus est trouvé autour de cette question. Mais, les étudiants n’ont pas eu gain de cause car, une semaine après les négociations entre le ministre et les autorités rectorales et décanales, rien n’a vraiment bougé selon eux. Le statu quo est visible et ils ont souhaité la prise d’un acte administratif pouvant contraindre le rectorat à se conformer à la décision. Cette doléance, selon les responsables d’étudiants, est restée, jusque-là, à l’étape de vœu. Toutefois, ils estiment qu’il faudra désormais se tourner vers les autorités rectorales pour voir ensemble les conditions de mise en œuvre de la décision de l’autorité ministérielle. « Nous allons envoyer une correspondance à l’autorité rectorale pour savoir sur quel pied danser », a fait savoir un responsable d’étudiant.

HA