Spread the love

uac-de-faceLe Vice-premier ministre, François Abiola, a tenu une réunion conjointe Rectorat et Responsables syndicaux ce vendredi 3 juillet 2015. Au terme de la rencontre, le recteur a sorti une note pour repréciser sa volonté d’organiser, pour la dernière fois, la session de rattrapage à la Flash. Les étudiants se retrouvent ce soir en Assemblée générale pour décider de la suite.

La rencontre du vendredi était l’ultime rendez-vous pour aplanir, sans doute et pour de bon, les divergences. Etudiants et enseignants étaient amenés sous la médiation du Vice-premier ministre, François Abiola, à trouver une solution définitive à la crise. Au cours des débats, plusieurs concessions ont été faites. Mais, l’autorité rectorale se devait de recueillir l’avis des enseignants. Dans un courrier adressé à l’autorité ministérielle après la rencontre, le recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, Brice Sinsin, a affirmé qu’après concertation, les enseignants de la Flash ont accepté d’organiser le rattrapage. Selon le courrier, il est dit qu’il sera organisé à la fin des évaluations des semestres pairs (2. 4 et 6), de façon exceptionnelle et pour la dernière fois, un rattrapage des semestres impairs (1.3 et 5) dont les modalités seront définies au niveau de chaque département et qui sera destiné aux étudiants absents aux premières évaluations des semestres (1.3 et 5). La décision qui semble être le fruit d’un consensus a-t-elle rencontré l’assentiment des apprenants ? La position de ces responsables étudiants sera connue au cours de leur assemblée générale prévue pour ce jour sur le campus. « En principe, les évaluations sont prévues pour démarrer ce jour à la Flash. Mais, nous disons qu’il n’y aura pas évaluation. Nous demandons à tous les camarades de venir à l’Assemblée générale prévue pour ce lundi soir », a déclaré le Président de l’Uneb, Fidèle Bokossa.

 Hospice Alladayè