Spread the love
golou-emmanuel
Nécessité pour Emmanuel Golou de vulgariser les textes du Psd

Le feuilleton du Parti social démocrate (Psd) continue. Et pourtant, les choses paraissent très simples si l’on s’en tient à ce qui se dit. La majorité des membres du Bureau demandent la publication des résolutions du 3ème congrès du Parti adoptés il y a plus de deux ans. S’il ne s’agit là que de prétextes, comme l’affirment Emmanuel Golou et ses partisans, pourquoi ne pas faire tomber les masques des contestataires en publiant les textes en question ou en les republiant pour confondre les adversaires? Le cas échéant, l’opinion ne peut que soupçonner Golou de cacher quelque chose qu’il ne peut pas avouer. Est-il vrai que le Président du Parti a modifié les textes après la fin du congrès et qu’il craint d’être démasqué ? C’est ce que laisse penser la non-publication des documents. Il est trop facile d’évoquer le choix du candidat Ajavon aux élections présidentielles pour justifier la crise. C’est peut-être vrai, encore que la crise était déjà ouverte bien avant cette période. Raison de plus pour publier les textes. Aux dires des contestataires, aucune instance régulière du Psd n’a fait ce choix. Il s’était agi d’un montage pour sensibiliser le candidat Ajavon dont la générosité est bien connue. Le Président Golou affirme avoir remis le dossier à polémique à la structure chargée des litiges. Les indiscrétions permettent de comprendre que les manipulations dénoncées portent sur la structure compétente. Une Commission de plusieurs membres aurait été dessaisie au profit d’une seule personne dont le rapport aurait servi à infliger des sanctions aux récalcitrants. Comment peut-on départager les protagonistes si l’on ne dispose pas des textes ? Les bavardages dans les journaux ne peuvent jamais remplacer un acte aussi simple que celui de remettre des textes à cette même presse. Golou est-il en difficulté ? Certainement. En tout cas, s’il n’a pas encore menti, il a déjà fait économie de vérité.

 
Abdourhamane Touré