Spread the love
La gestion de Emmanuel Golou à la tête du Psd décriée
La gestion de Emmanuel Golou à la tête du Psd décriée

« Le congrès extraordinaire que propose Emmanuel Golou pour fin juin n’est pas la solution ». C’est la réponse des frondeurs après le communiqué du président du parti social démocrate en date du 10 juin 2017. Selon Jean-Baptiste Edayé, 4ème vice président dudit parti,  Emmanuel Golou travaille sur du faux. Ces questions doivent être résolues au cours d’un conseil national a-t-il signalé ce lundi 12 juin au micro de Océan Fm.

Le parti social démocrate propose la tenue d’un congrès extraordinair. Cette annonce a été faite via un communiqué signé de son président Emmanuel Golou. La décision a été prise au cours d’une rencontre vendredi dernier. Lors du congrès qui se tiendra à la fin de ce mois, les questions liées à la vie du parti social démocrate vont être débattues ainsi que l’actualité politique nationale, précise le communiqué du Psd. Une vingtaine de frondeurs a fait une déclaration dans laquelle ils accusaient samedi dernier,  le président Emmanuel Golou de gestion autocratique du parti. Ils portent plainte contre ce dernier pour la non publication des textes issus du congrès du parti.  Les contestataires ne veulent pas d’un congrès extraordinaire. Ce n’est pas la solution a expliqué au micro de Océan Fm Jean Baptiste Edayé, 4ème vice-président du parti social démocrate. Certaines rumeurs font état de ce que les frondeurs veulent mettre à l’écart Emmanuel Golou au profit de Bruno Amoussou. Faux a répondu le 4ème vice-président Jean-Baptiste Edayé.