Spread the love
ABIMBOLA-J
Le ministre Abimbola prend ses marques

Le président du Rassemblement national pour la démocratie (Rnd) de Jean-Michel Abimbola, député à l’Assemblée nationale, est en brouille avec le chef de l’Etat. Depuis l’annonce du 4ème congrès de son parti prévu pour le 24 octobre 2015 à Cotonou, l’ancien ministre de la Culture est devenu la bête noire du régime dans le Plateau.

Depuis l’annonce du 4ème congrès du parti du Rassemblement national pour la démocratie (Rnd) prévu pour le 24 octobre 2015, les Fcbe en veulent à son président Jean-Michel Abimbola. Ce rendez-vous tant attendu est mal vu en raison des enjeux de l’heure. Selon les lieutenants de Yayi Boni, il ne fait l’objet d’aucun doute que Jean-Michel Abimbola s’inspirera des exemples de Marcel de Souza et de Karimou Chabi Sika pour exprimer sa position sur la gouvernance de Yayi Boni. Au cours de leurs sorties respectives, ces deux anciens collaborateurs du chef de l’Etat avaient pointé les maux qui sont sources de la mal gouvernance de Yayi. En suivant leur regard, on se rend à l’évidence qu’ils ne comptent plus partager les mêmes aspirations avec le président de la République au sujet de la présidentielle de 2016. L’inquiétude du camp Yayi est de voir Jean-Michel Abimbola utiliser ce rendez-vous du 24 octobre pour prendre officiellement ses distances avec le président de la République. L’occasion sera, les partisans de Yayi Boni n’en doutent point, celle qui annoncera la position du Rnd pour la présidentielle de 2016. Et, puis il n’est pas exclu que Jean-Michel Abimbola soit dans les starting-blocks pour briguer la magistrature suprême. En tout cas, l’issue de ce 4ème congrès risque d’élargir le fossé qui se creuse entre le président de la République et son ancien ministre de la Culture. L’absence de Jean-Michel Abimbola aux côtés du chef de l’Etat lors de sa récente descente à Kétou pour une visite de chantier est perçue comme un désaccord entre les deux hommes. C’est dans ce contexte qu’interviendra le congrès du Rnd. Ce qui donne des motifs d’inquiétude aux Fcbe et à leur leader Yayi Boni qui multiplient déjà des manœuvres pour déstabiliser Jean-Michel Abimbola dans le Plateau. Ses colistiers Fcbe aux dernières législatives de même que d’autres natifs de la région sont utilisés contre lui. Le thème du congrès est intitulé : « Ensemble pour relever les défis de la démocratie et du développement ». Ce qui cache l’ordre du jour sur la présidentielle de 2016.

Thobias G. Rufino

(Br Ouémé-Plateau)