Spread the love
le préfet Azandé répondra de ses actes
le préfet Azandé répondra de ses actes

A la diligence du ministère public, les prévenus Placide Azandé, préfet des départements de l’Atlantique et du Littoral et Pierre Agossadou, commissaire central d’alors de Cotonou, dans le dossier relatif à la répression de la marche du 27 décembre 2013, sont convoqués pour le 2 février 2015

.Le procès Placide Azandé contre les syndicalistes s’est poursuivi ce lundi au tribunal de première instance de Porto-Novo. Les plaignants, entre autres, Dieudonné Lokossou et Pascal Todjinou ont dit leur part de vérité. A tour de rôle, les responsables syndicaux ont été interrogés sur les faits. C’est alors que chaque responsable syndical va apporter des précisions sur les faits qu’ils qualifient de barbarie ce 27 décembre 2013. Lesquels faits occasionnés par le commissaire central de Cotonou d’alors Pierre Agossadou, et qui ne sauraient être effectifs sans l’aval du préfet Placide Azandé. La défense des plaignants est assurée par Me Joseph Djogbénou, tandis que Me Sadikou Alao absent, défend le préfet Azandé. Le juge, après avoir constaté l’absence de Placide Azandé, préfet des départements de l’Atlantique et du Littoral et Pierre Agossadou, actuel Commissaire central de la ville de Porto-Novo, a décidé à la diligence du ministère public de mettre ces deux prévenus sous convocation pour le 2 février 2014. Me Sadikou Alao est aussi invité à se présenter en personne. Le dossier est alors reporté à la satisfaction des plaignants.

Thobias G. Rufino

(Br Ouémé/Plateau)