Spread the love
Sg-mairie-Parakou
Le secrétaire général de la mairie de Parakou, Félix M’pocha

Le secrétaire général de la mairie de Parakou, Félix M’pocha (photo), a animé une conférence de presse samedi 24 février 2018. L’objectif est d’éclairer l’opinion publique nationale sur les dernières décisions prises par l’équipe municipale dans le cadre de la mise œuvre de la réforme dans le secteur des transports à Parakou. Cette conférence fait suite à la énième rencontre tenue entre les acteurs et l’équipe de la municipalité.

Le maire Charles Toko a rencontré les conducteurs de taxis-motos vendredi 23 février 2018. Il s’est agi d’écouter ces acteurs en vue de prendre connaissance des problèmes qui entravent le démarrage effectif de la réforme tant souhaitée  par la municipalité de Parakou. Au cours de cette  séance présidée par le maire Charles Toko en personne, les conducteurs de taxis motos de cette localité ont souhaité que le coût d’inscription fixé à 25 000 FCfa soit non seulement revu à la baisse, mais également que le délai de démarrage de la réforme soit repoussé à une date ultérieure retenu de commun accord avec les responsables syndicaux des conducteurs. L’autorité municipale, Charles Toko a aussitôt pris le problème à bras le corps et les décisions issues de la réunion avec son staff communal ont été présentées à la presse par le secrétaire général de la mairie. A cette conférence de presse, Félix M’pocha a déclaré aux journalistes que le maire a cédé à la demande des conducteurs en réduisant ce coût initialement fixé à 25000 FCfa à 20000 FCfa. Le versement de cette somme  par le conducteur lui donne droit à 4 mètres de tissu de la nouvelle tenue, 4 macarons, la carte professionnelle, le droit de taxi fixé à 6000 FCfa et le droit d’adhésion à la corporation. Il a indiqué que les 20000 FCfa ne sont payables qu’une seule fois dès que le conducteur accepte d’adhérer à la réforme. L’autre avantage pour le conducteur est son droit à l’inscription à une assurance risque dont le coût est entièrement pris en charge par la mairie de Parakou. Le secrétaire général de la mairie de Parakou a aussi rassuré ces conducteurs de ce que les années à venir, ils auront seulement à s’acquitter du droit de taxi moto dont le coût est maintenu à 6000 FCfa. Quant au délai de mise en œuvre de la réforme, il est prolongé jusqu’à la date du lundi 5 mars 2018. Selon Félix M’pocha, cette réforme de la mairie de Parakou ne vise que l’intérêt général, notamment celui de garantir la sécurité des populations et maîtriser les recettes devant contribuer au développement de la commune. Également, il a  précisé que le but de la commande du tissu unique à l’extérieur du pays est d’éviter la falsification de la tenue de cette corporation par n’importe quel individu. Au nom du maire Charles Toko, le chef de l’administration municipale de Parakou a dit ses remerciements à l’ensemble des conducteurs de taxi-moto pour leur sens de responsabilité et à toute l’équipe de la mairie pour son engagement à faire de Parakou, une ville phare. Quelques conducteurs rencontrés et qui ont requis l’anonymat ont dit leur satisfaction quant à l’initiative prise par le maire Charles Toko de rencontrer les acteurs à la base.  Ils se disent désormais être prêts à soutenir les actions de développement de l’équipe municipale que dirige Charles Toko.

 Noël Tètègou

(Stag)