Spread the love

On vous l’avait bien dit, c’est la trêve des confiseurs. En respect du deuil d’une semaine décrété (illégalement) par YAYI, au lieu de le faire faire par le Conseil des ministres, en mémoire du vieux Caméléon, on a constaté qu’une bonne partie de la classe politique a décidé d’observer une pause ce weekend, pour mieux s’adonner à la compétition de louanges qu’elle déverse par torrent sur la dépouille de l’ ancien grand camarade de lutte, qui doit quand même un peu se marrer de là où il est…

Même le docteur de TCHAOUROU a décidé de faire une petite pause de populisme en reportant la pose de la première pierre ou plus précisément de la première brindille de gazon synthétique sur le stade de l’Université d’Abomey- Calavi. Il a décommandé la cérémonie par bande défilante qui est passée en toute indécence, pendant toute une journée, sur sa télé… Alors qu’on aurait aimé que la trêve s’étende jusqu’à ces genres de farces, car dans un pays sérieux, un chef de service ou, tout au plus, le directeur des œuvres universitaires suffirait largement…

Mais, on prie tous les Saints dont saint Mathieu de KOUARFA, pour qu’ils inspirent YAYI afin que la trêve s’étende aussi à ses CON (muniquants) de portrait géants. Après une rémission qui a duré quelques semaines au lendemain du coup de massue de ratage du perchoir, plus que jamais depuis quelques trois semaines, on est reparti en Corée du Nord à travers ses portraits géants aux carrefours qui mènent de chez lui à la Marina.

On comprend qu’il y a encore des reliquats de budget pour les affiches géantes, mais au lieu de cette dernière posée ce weekend pour remercier YAYI d’un concert pour la rentrée, ils auraient dû mettre le portrait de ESSE IKO en lui disant merci pour la rentrée apaisée, même si, à en croire les menaces de certains autres, le temps serait déjà à l’orage. La musique, dit-on, adoucit les mœurs. C’est connu, et peut-être que c’est pour cela que YAYI offre un concert de rentrée.

              Enfin la trêve des farces devrait être imposée à certains comme mon neveu Gero qui, au moment où les Béninois pleurent leur vieux Général, vient dire que deux mille milliards ont été déjà mobilisés dans les fameux et fumeux six mille milliards de la table Ronde de Paris ! Ils sont où les deux mille milliards? On attend la fin du deuil pour rire

Je vous l’avais bien dit, il n’y a pas que les femmes de DASSA à MALAVILLE qui sont toutes BEHH pour YAYI, il est entouré de trop de ministres MEUHHH

Ne pleurez pas les enfants… A la prochaine !

 Votre Oncle AGBAYA

COMMUNIQUE AGBAYA

 Vous voulez écrire à Oncle Agbaya pour lui proposer tel ou tel sujet ? Ou alors, vous vous sentez capable de le défier en matière d’humour ? Vous voulez aussi écrire ? Vite, envoyez-lui un courrier. Non seulement il répondra à toutes vos questions, mais aussi, il publiera les meilleurs articles humoristiques que vous enverrez sous anonymat ou non. Une seule adresse : Oncleagbaya@gmail.com