Spread the love

MALYSIEUn débris d’avion a été retrouvé mercredi 29 juillet 2015 sur la côte Saint-André de la Réunion. Plusieurs experts affirment que le bout d’aile retrouvé provient très probablement d’un Boeing 777. Il pourrait donc être celui du vol de la Malaysia Airlines disparu le 8 mars 2014.

Le morceau d’aile d’avion retrouvé mercredi sur la côte de Saint-André de la Réunion appartient « très probablement » à un Boeing 777 et sera envoyé en France métropolitaine pour vérifier s’il provient de l’appareil de Malaysia Airlines disparu en mars 2014, a déclaré ce jeudi 30 juillet 2015 le Premier ministre malaisien Najib Razak

« Le lieu est cohérent avec l’analyse de la dérive fournie à l’équipe d’enquête Malaisienne, qui a montré une trajectoire allant du sud de l’océan Indien à l’Afrique », a-t-il dit. Le vice-ministre malaisien des Transports, Abdul Aziz Kaparvi, a déclaré que les enquêteurs Malaisiens qui ont examiné les photos du débris pensent qu’il pourrait effectivement s’agir d’un flaperon (aileron disposé en bordure arrière des ailes d’avion, que les pilotes actionnent au décollage ou à l’atterrissage) de Boeing 777.

‘’Il est presque certain qu’il soit similaire à celui d’un Boeing 777’’, a-t-il déclaré à l’AFP. Un mécanicien de la compagnie Air Austral, basé à la Réunion, a pu observer le débris en compagnie des enquêteurs et affirmé à des journalistes être sûr à 99,9% qu’il vient bien du Boeing 777. Toujours selon ce pilote, le numéro de série 657-BB était inscrit sur le métal. Or, ce numéro correspond, selon la nomenclature de Boeing, à un flaperon.

Rappelons que le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses (BEA) n’a pas dans l’immédiat souhaité faire de commentaire sur les déclarations de Najib Razak, qui a promis de faire toute la lumière sur l’un des épisodes les plus mystérieux de l’aviation, l’appareil ayant disparu alors qu’il effectuait la liaison entre Kuala Lumpur et Pékin avec 239 personnes à bord.

Darios Tossou