Spread the love

cour-oifLes 35 candidats encore dans la course pour la présidentielle du 28 février prochain au Bénin, passe depuis ce matin la traditionnelle visite médicale. L’opération qui dure trois jours s’achève dans la soirée de ce mercredi.

En fin de matinée de ce lundi, une bonne dizaine des prétendants à la succession de Boni Yayi se vont rendus au sein de la cour constitutionnelle, l’un des trois sites retenus. Il s’agit entre autres de Patrice Talon, de Pascal Irenée Koukpaki, du Général Fernand Amoussou, de Abdoulaye Bio Tchané, de Eric Hooundété, de Késsilé Challa, de Alexandre Hountondji. Ils ont lâché devant la presse qu’ils étaient très optimistes pour cette phase et n’avaient aucune crainte par rapport à leurs aptitudes et capacités mentales et physiques à diriger le Bénin pour les cinq prochaines années.

Cette visité médicale, une exigence de la constitution du 11 décembre 1990, se déroule cette année sur trois sites différents que sont : la cour constitutionnelle, du Cnhu et du centre médical Sèzo.

Au terme des résultats de cette visite médicale, la cour constitutionnelle va publier la liste définitive des candidats qui vont briguer la magistrature suprême au Bénin.