Spread the love
Moise-Bossou1
La mémoire de Moïse Bossou honorée

Les personnalités politico-administratives ont rendu un hommage au feu Moïse Bossou, précédemment membre de la Commission électorale nationale autonome (Céna). Il a tiré sa révérence le 07 avril 2018. La cérémonie d’hommage s’est tenue le vendredi 27 avril 2018 au siège de la Céna.

Moïse Bossou a été inhumé le samedi 28 avril 2018 dans son village natal. Mais avant d’être conduit à sa dernière demeure, l’illustre disparu a reçu les derniers hommages solennels de la part des autorités béninoises à divers rangs et titres.  Pour rappel, feu Moïse Bossou était membre de la Commission électorale nationale autonome (Céna) permanente installée depuis juillet 2014. Eminent professeur de Droit dans les Universités publiques du Bénin, ses collègues étaient aussi venus lui témoigner leurs compassions. Dans son intervention, Joël Aïvo, doyen de la Faculté du droit et des sciences politiques (Fadesp), a rappelé les qualités de l’homme. « Moïse Bossou était un collègue, un ami, un compagnon fidèle et exemplaire qui avait l’amour du travail, la curiosité scientifique, le franc-parler et le sens d’inculquer à la postérité de bonnes valeurs et d’apprendre d’elle », a-t-il déclaré. A sa suite, le président de la Cena, Emmanuel Tiando, n’a pas pu cacher son regret et sa tristesse de voir partir de si tôt, quelqu’un qui œuvrait inlassablement pour redorer le blason à l’institution chargée d’organiser des élections au Bénin. « Nous ne pouvons que supporter dans la douleur de ta disparition dans le silence», a-t-il déclaré avant d’exprimer les condoléances de toute la Nation, notamment celle de la Céna à la famille éplorée. Quant à Charonne Bossou, fille du défunt, son regretté père quitté ce monde à un moment où sa descendance avait davantage besoin de lui. Dans son discours, elle a invité l’assistance à s’unir de prières afin que l’âme du  disparu repose en paix. Feu Moïse Bossou a occupé par le passé, plusieurs fonctions dont celles de Conseiller technique juridique à la Primature, Vice-président de la Céna ad’hoc, Directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale, membre de plusieurs Commissions de lecture et de revue de textes.

 Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)