Spread the love
Franck-Kpocheme
Franck Kpochémè tient à la manifestation de la vérité

Le Bureau exécutif de l’Union des professionnels des médias (Upmb) invite le Tribunal de première instance de Parakou et les Officiers de la police judiciaire à élucider les conditions de l’assassinat du chef bureau régional Borgou-Alibori de « Le Matinal », Clément Dognon. C’est dans un communiqué signé du président Franck Kpotchémé, le 9 décembre 2015.  

Communiqué de presse
Le Bureau Exécutif de l’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb) a appris avec consternation le décès tragique du journaliste Clément Dognon, chef du bureau régional  Parakou du quotidien Le Matinal.
Le confrère a été assassiné dans la nuit du mardi à mercredi 9 décembre 2015 par des individus non encore identifiés assimilables à des voleurs, mais qui curieusement, au lieu de prendre la poudre d’escampette, une fois l’alerte donnée, ont plutôt tendu un guet-apens, à ceux qui ont lancé une course- poursuite, laquelle course-poursuite a été fatale au journaliste Clément Dognon, qui a reçu dans l’abdomen une balle provenant des hors-la loi.
A la suite, des responsables des coordinations régionales des associations faitières des medias qui sont déjà dépêchés au domicile du regretté à Parakou, le Bureau exécutif de l’Upmb présente ses condoléances aux familles éplorées, à tous les professionnels des médias et particulièrement au groupe de presse Le Matinal, qui vient de recevoir un nouveau choc après le récent feuilleton du mois de novembre 2015 de sa suspension par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication.
Le Bureau Exécutif de l’Upmb invite par la même occasion, le Parquet de la République près le Tribunal de première instance de Parakou et les Officiers de la police judiciaire à tout mettre en œuvre pour élucider, dans les plus brefs délais, les conditions de cet homicide volontaire.
 
Cotonou, le 9 décembre 2015
 Le Président de l’Upmb
Franck Kpochémè