Spread the love
lucien-kokou
La décision de l’ex-ministre Lucien Kokou suscite des réactions

Les directeurs des lycées et collèges du Zou et des Collines déchargés étaient dans la rue le vendredi 10 novembre 2017 pour exprimer leur mécontentement. Partis de la place Goho, les manifestants se sont rendus à la Direction départementale des Enseignements secondaire, de la formation technique et professionnel du Zou à Abomey (Ddesftp). Dans leur motion lue au représentant du Ddesftp empêché, le porte-parole des directeurs, Tolbert Dognonvi, a dénoncé l’injustice dont ils  sont victimes. Dans ce climat de méfiance et de suspicion qui ne favorise pas la bonne collaboration, ils exigent le départ sans condition du Ddesftp,  Dieudonné Gambiala,  de la tête de la direction départementale. Ils réclament également le rétablissement sans condition et sans délai des chefs d’établissement  relevés de leurs postes. De même, ils exigent l’augmentation du quota et du taux horaire de la vacation, le paiement des primes de rentrée aux ayants droits, le paiement de primes aux membres de la commission de recrutement des vacataires et la promotion des cadres compétents. En tout état de cause, ils prennent à témoin l’opinion nationale et internationale des déconvenues qui  découleront de la non-satisfaction des revendications énumérées. Prenant acte de leur motion, Léon Ahouandjinou, le représentant du Ddesftp, a demandé aux manifestants de regagner leurs postes tout en leur promettant de rendre compte fidèlement à qui de droit.

 Zéphirin Toasségnitché 

(Br Zou-Collines)