Spread the love

ATAOOn le voyait venir et, il a enfin jeté le masque. Le député Atao Hinnouho apporte sa caution à l’opposition pour le combat au sein de l’Assemblée nationale. Hier lundi 18 mai 2015, il a convié ses militants à son siège pour leur porter l’information. Le conclave d’Adjina a donc prospéré et le plus jeune à l’Assemblée nationale accepte la main-tendue de son ancien maître Adrien Houngbédji pour faire la lutte pour l’idéal antirévisionniste à l’Hémicycle. Adrien Houngbédji et Atao Hinnouho décident ainsi d’enterrer momentanément leur différend pour freiner la furie expansionniste du Pouvoir. Le jeu semble bien prospérer et, si le leader des Tchoco Tchoco gravit ce jour la marche du perchoir, il le devra certainement à ce joker et à bien d’autres. Dans sa déclaration, Atao Hinnouho a déclaré avoir appartenu en tout temps à l’opposition. Il accepte de poursuivre le combat avec eux.

Déclaration de Atao Hinnouho

Béninoises, Béninois, Mes très chers compatriotes

Pour la première fois dans l’histoire de notre démocratie, vous avez élu le plus jeune député à l’Assemblée nationale en sont titre de Président de Parti. Je viens en mon nom propre et au nom des militantes et militants du Parti du rassemblement des élites pour un succès objectif par une alternance triomphale avec des actions orientées (Resoatao), vous témoigner notre profonde reconnaissance.

Béninoises et Béninois, Mes très chers compatriotes.

Le Parti Resoatao est pleinement conscient de la mission que vous avez voulu ainsi assigner à la jeunesse. Nous travaillerons inlassablement à combler vos légitimes aspirations. Le Parti Resoatao est un parti résolument ancré dans l’opposition depuis toujours. Nous avons mené toutes les luttes ensemble dans une plateforme commune de l’opposition. Pourtant, vous avez vécu avec nous dans la souffrance et la douleur, la méchanceté sur les réseaux sociaux, les sabotages sur le terrain et les médisances de tous genres dont nous avons été l’objet. Face à tout cela, la sagesse nous a toujours recommandé le silence. Et comme si cela ne suffisait, le complot et la tentative de vol de notre siège s’en est suivi. Mais grâce à Dieu et notre vigilance, la Cour constitutionnelle nous a rétablis dans nos droits. Nous venons prendre à témoin le peuple béninois tout entier, nos militantes et militants, l’opinion nationale et internationale et la jeunesse en particulier, de notre engagement à œuvrer pour le rayonnement et la consolidation de la démocratie au Bénin.

Vive la démocratie béninoise

Vive le Parti Resoatao

Ensemble nous pouvons