Spread the love

conseil-des-ministresIls ont du souci à se faire et peuvent se retrouver dans de beaux draps. Eux ce sont les ministres des gouvernements successifs du Président Boni Yayi qui n’ont pas déclaré leurs biens au moment de leur entrée au gouvernement et à leur sortie comme l’exigent les textes de la République

 Le chef de l’Etat ne souhaite pas voir les noms de ces nouveaux ministres publiés les jours à venir par l’Autorité nationale de lutte contre la corruption. C’est pourquoi à la faveur du premier conseil des ministres de son 4ème gouvernement, Boni Yayi a demandé aux nouveaux membres de son équipe de déclarer leurs biens à la chambre des comptes de la cour suprême. Ceci en vue de rester en conformité avec les dispositions légales de la République. Au cours de ce même conseil des ministres, le Chef de l’Etat a invité l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc), à rendre public la liste de ces anciens collaborateurs qui ne se sont pas pliés à la mise en exécution de cette loi républicaine. Pour l’instant, on ignore le motif réel de cette mission confiée par le président Yayi à l’Anlc mais cela ne présage rien de bon pour ces ministres fautifs. Ils pourraient bien être poursuivis devant les tribunaux.

Judith Rolande CAPO-CHICHI