Spread the love
LODJOU-LEHADY
C’est désormais la lune de fiel entre l’Un et la Rb

Léhady Soglo sait à quoi s’en tenir dans sa gestion à la tête de la municipalité de Cotonou. Son premier opposant vient de se constituer. Il s’agit de l’Union fait la Nation (Un). La décision fait suite au revirement du président de la Renaissance du Bénin (Rb) qui a pactisé avec les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) en vue de prendre la tête de la mairie de Cotonou. Lire le communiqué rendu public à cet effetpar le coordonnateur général de l’Un).

Communiqué de l’Union fait la Nation

 Merci au peuple béninois !

L’élection des membres des exécutifs au niveau municipal, communal et local achève les processus électoraux engagés au cours de l’année 2015. Pour l’heure, la Commission électorale nationale autonome (Céna) n’a pas encore rendu publics les résultats du scrutin local. Les conseillers des quartiers de ville et des villages ne sont pas encore connus. En outre,les manœuvres du Président Yayi et de ses soutiens entravent également la finalisation des travaux dans plusieurs communes. Malgré cette situation, il est possible d’apprécier globalement le déroulement des scrutins ainsi que les résultats par rapport aux enjeux et aux craintes qu’ils suscitaient.

A cet égard, l’Union fait la Nation (Un) félicite le peuple béninois pour sa participation active aux opérations électorales et pour sa vigilance qui a déjoué les provocations des forces hostiles à la paix. La forte implication du Chef de l’Etat et la distribution massive de l’argent douteux dans les campagnes électorales ont eu des effets plus faibles que ceux qu’espéraient leurs auteurs. Cette résistance aux pressions est le signe évident d’une prise de conscience dans les villes et les campagnes et constitue une avancée significative dans le sens d’une meilleure prise en considération des intérêts vitaux de notre pays.

L’Un remercie les électeurs pour lui avoir manifesté leur confiance tout au long du processus électoral. Le nombre de voix obtenus et le nombre d’élus confirment la place de l’Un sur l’échiquier politique national. Ces résultats ont été recueilli, en grande partie, dans les départements de l’Atlantique, du Couffo, du Littoral, du Mono, du Plateau et du Zou. De fortes percées ont eu lieu dans le septentrion grâce au courage et à l’ingéniosité de certains militants. Bien que cette couverture représente un progrès, elle reste en deçà des espérances de l’Un. Aussi invite-t-elle les populations à la soutenir dans son ambition tendant à doter notre pays d’une organisation politique dont l’influence et les actions s’étendent à l’ensemble du territoire national.

C’est parce qu’elle poursuit ce noble objectif que l’Union fait la Nation a consenti tous les sacrifices nécessaires à la constitution d’un front capable d’animer et de gérer le Parlement dans l’intérêt des populations. Elle a renoncé à formuler de légitimes prétentions à assumer certaines fonctions dans le souci de barrer la route à toute confiscation du pouvoir par le Président Yayi et ses soutiens. Aussi remercie-t-elle les forces politiques qui ont contribué, par leur vote, à la mise en place du Bureau et des commissions de l’Assemblée nationale.

Toutefois, l’Union fait la Nation s’interroge, dans ces conditions, sur les choix de la Renaissance du Bénin (Rb) visant à détruire cette expérience, cette belle œuvre qui a pourtant, reçu un accueil enthousiaste de notre peuple.

Car dès le 18 juillet 2015, en effet, au lendemain de la proclamation des résultats, une délégation de l’Un s’est rendue au siège de la Rb pour lui exprimer le souhait d’une gestion commune de la ville de Cotonou dans le cadre de la grande alliance parlementaire. C’est donc, avec satisfaction, qu’en retour et au domicile du président Amoussou, l’Un a accueilli la délégation de la Rb conduite par son président, le 24 juillet 2015. Les propositions de répartition des responsabilités soumises par celui-ci ont aussitôt été mises en étude au niveau des instances de l’Un. Quelle ne fut donc pas notre stupéfaction devant le silence que la Rb a opposé à tous les messages (y compris Sms et e-mail disponibles) visant à lui faire connaître la réponse à ses propositions!

De savoir, par la suite, que cette période a été mise à profit pour mettre à mal la grande solidarité naissante ne peut que provoquer la désolation de ceux qui souhaitent la prolongation de la victoire au Parlement. L’Union fait la Nation déplore ce nouveau revirement de la Renaissance du Bénin. Elle s’engage à jouer, au sein du Conseil municipal de Cotonou, le rôle qui lui est dévolu, celui de l’opposition et ce, dans l’intérêt bien compris des Cotonois et du peuple béninois tout entier.

Parce qu’il s’agit de la stabilité de notre pays, l’Union fait la Nation renouvelle sa disponibilité à coopérer avec toutes les forces éprises de justice et de paix, soucieuses de l’intérêt général, et ce, dans une totale clarté politique et un respect scrupuleux de la parole donnée.

 Fait à Cotonou le 5 août 2015

 Le Coordonnateur général