Spread the love

gnonlonfoun jLe médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, dans sa quête de dégel de la crise qui secoue le secteur de l’enseignement a reçu le jeudi 5 avril 2018 dans ses locaux à Porto-Novo, les ministres Adidjatou A. Mathys, du Travail et de la fonction publique et Salimane Karimou, des enseignements maternel et primaire.

Joseph Gnonlonfoun, soutenu par les chefs religieux, poursuit toujours sa médiation pour la sortie de crise persistante dans le secteur de l’éducation. La 3ème journée de concertation a connu la présence de deux ministres du gouvernement. Il s’agit de la ministre du Travail et de la fonction publique, Adidjatou Mathys, et de son collègue des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou. Au sortir des débats, la porte-parole de la délégation gouvernementale a félicité Joseph Gnonlonfoun pour son implication personnelle dans ce dossier. Les mêmes félicitations sont allées à l’endroit des chefs religieux, des têtes couronnées et autres partenaires sociaux. A l’en croire, la délégation a exposé non seulement sa version des faits, mais aussi fait des propositions. La question cruciale, a-t-elle dit, est les raisons de la crise malgré la main tendue du gouvernement. Une interrogation à laquelle son collègue Salimane Karimou et elle ont largement débattu lors de la rencontre. Le gouvernement a toujours  la main tendue et invite les sept Centrales et Confédérations syndicales à la reprise des négociations. « Le gouvernement n’a jamais fermé les portes des négociations. Il espère que les partenaires sociaux reviennent à la table des négociations », a-t-elle déclaré. Par ailleurs, elle a appelé au sursaut patriotique des uns et des autres. Elle est aussi convaincue que les négociations avec les syndicats vont reprendre la semaine prochaine. Le médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, partage également cet optimisme.

 Perpétue Egounléty

(Br Ouémé-Plateau)