Spread the love

Syndicats2La douloureuse page des mouvements de débrayage qui ont paralysé l’administration publique depuis quelques mois est définitivement tournée. Après la suspension des motions de grève par la Csa-Bénin, la Cgtb et la Csub le lundi 9 avril 2018, c’est au tour de la Cosi-Bénin, de la Cstb et de l’Unstb de suivre l’exemple. C’était dans la soirée du lundi 7 mai 2018 à la Bourse du travail.

La Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin), l’Union nationale des syndicats des travailleurs du Bénin (Unstb) et la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) ne sont plus en grève. Elles ont suspendu leurs motions de grève. L’annonce a été faite lors d’un point de presse animé hier lundi 7 mai par Désiré Sèmèvo, Noël Chadaré, et Emmanuel Zounon respectivement Sga de la Cstb, Sg de la Cosi-Bénin et Sg de l’Unstb. En effet, après des mois de bras de fer avec le gouvernement, ils viennent de déposer les armes. A en croire les conférenciers, sur les douze départements, onze ont opté pour la suspension des motions de grève lors des assemblées générales syndicales organisées le 04 mai 2018. Dans son intervention, Desiré Sèmèvo, Sga de la Cstb a souligné que cette suspension résulte aussi des actions mises en place par le gouvernement pour le dégel de la crise notamment le renoncement à la défalcation des salaires de mars et avril 2018, et la signature des décisions d’admission définitive des enseignants Agents contractuels de l’Etat de la promotion 2008 en formation dans les Ecoles normales supérieures. Par conséquent, tous les travailleurs sont invités à rejoindre leurs postes et à reprendre les services à compter de ce jour. Pour rappel, la Cstb était en grève depuis le 29 novembre 2017 tandis que la Cosi-Bénin et l’Unstb sont entrées dans la danse le 16 janvier 2018 suite à l’invalidation de la loi de retrait de grève aux travailleurs de certains secteurs par la Cour constitutionnelle.

 Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)