Spread the love

déguerpissement1Le déguerpissement des occupants des chaussées de la ville de Cotonou a effectivement commencé dans la matinée du lundi 25 juillet 2016. Le but visé est d’assainir Cotonou. Cette répression conduite par le 2ème adjoint au maire Augustin Houessinon n’est pas bien accueillie par tout le monde. Si pour certains, c’est une décision de trop, d’autres y voient une initiative salutaire  qui vise l’assainissement de la capitale économique.

Le fort déploiement de policiers  de la mairie de Cotonou à l’Etoile-rouge, dans la matinée du lundi 25 juillet 2016, témoigne de  l’effectivité du projet de déguerpissement des occupants des chaussées dans le cadre de l’assainissement de la ville capitale pour la célébration du 1er aout 2016. C’est sans pitié que les agents de la mairie, accompagnés des forces de l’ordre, ont entamé ladite opération conduite par le 2ème adjoint au maire de la ville de Cotonou. « Il est temps que nous faisions ce pourquoi nous sommes élus », a déclaré l’autorité municipale.  Mais, si cette mesure prise par la mairie de Cotonou vise, dans une certaine mesure, à faire assainir Cotonou dans la perspective de la fête de l’indépendance, d’autres y voient un abus de pouvoir.  Ils  affirment que la mairie perçoit des taxes pour leur installation. « J’ai le droit de m’installer ici. C’est mon domaine », a lancé une victime de cette opération.  Malgré les critiques et injures de toutes sortes, la mairie n’entend pas reculer. Elle s’est donnée 5 jours pour donner un nouveau visage à la ville de Cotonou.

Jockvien Tchobo(Stag)