Spread the love
Le Président de la Rb est convaincu d'être diffamé
Le maire Léhady Soglo, n’est pas en phase avec les conseillers

Parmi les points inscrits à l’ordre du jour de la session ordinaire du Conseil municipal de Cotonou qui a démarré hier mercredi 21 septembre 2016, il y a l’examen et l’adoption d’un collectif budgétaire pour le compte de l’année 2016. Léhady Soglo souhaite que le conseil municipal lui accorde près de trois milliards de Fcfa à dépenser pour le peu de temps qui reste pour finir l’année en cours. Les aura-t-ils ? Les débats ont lieu ce jour à la salle de conférence de la Mairie de Cotonou. 
De 14 milliards 134 millions 562 mille 759 FCfa, Léhady Soglo et le bureau du Conseil municipal veulent que les élus les autorisent à porter le budget de la Mairie de Cotonou à 16 milliards 907 millions 488 mille 745 FCfa ; soit une augmentation de près de trois (3) milliards de FCfa. Cette volonté du maire de la ville de Cotonou intervient à environ 90 jours de la fin de l’année budgétaire en cours. Selon les documents qui nous sont parvenus, le Maire sollicite un crédit additionnel de plus de 1,3 milliards de FCfa et un crédit complémentaire d’environ 1,4 milliard de FCfa. Dans le collectif budgétaire, nous avons remarqué juste une seule diminution qui s’élève à 258 millions 153 mille 820 FCfa.
Le crédit additionnel va servir, entre autres, à compléter les frais de représentation du maire, des frais de mission du personnel, des honoraires, des charges liées à la publicité et relations publiques, des voyages et déplacements etc…
Le crédit complémentaire va servir, selon le projet de collectif budgétaire, à acheter des mobiliers de bureau, des œuvres d’art, des réfections de toitures d’écoles primaires et maternelles, d’acquisition de matériels informatiques etc…..
Les débats s’ouvrent ce jeudi pour mieux examiner ce projet de collectif budgétaire qui intervient à l’entame du dernier trimestre.

Les travaux de la première journée 

Comme annoncé dans notre parution d’hier, la première journée de la session ordinaire a été très chaude pour le Maire de Cotonou. Après son discours d’ouverture intervenu aux environs de 11 heures, les travaux n’ont véritablement démarré que vers 13 heures. Sur les 10 points inscrits à l’ordre du jour, trois ont été retirés par Léhady Soglo, sous la pression des conseillers qui étaient décidés à ne plus tolérer la violation des textes sur la décentralisation à la Mairie de Cotonou. Même si ces conseillers n’ont pas pu réussir à obtenir l’élection du chef du deuxième arrondissement en premier point et l’examen du collectif budgétaire au point suivant, ils ont pu dissuader le maire à revoir sa façon d’opérer.  Ils ont évoqué des articles de la loi sur la décentralisation pour exiger que le maire soumette certains projets d’investissement aux conseils d’arrondissements concernés ou bénéficiaires avant de les amener en conseil municipal. Passé cette étape, le maire a présenté son rapport de mission à son conseil qui n’a pas aimé le fait que les voyages, bien que programmés, ne sont pas annoncés en conseil. Les conseillers se sont aussi prononcés sur la délégation qui accompagne souvent le Maire dans ses voyages. « Vous êtes parti pour le développement de la ville et non pour la politique. Le Directeur de Cabinet qui est votre bras politique était avec vous. Il ne nous apporte rien », a indiqué madame Bello, chef du premier arrondissement.
En réponse, Léhady Soglo, visiblement dominé, a promis corriger cette maldonne à l’avenir. Les travaux se sont poursuivis toute la journée.

FF