Spread the love

assembleeLe toilettage de la loi n°2001-21 du 21 février 2003 portant Charte des partis politiques en République du Bénin préoccupe plusieurs élus du peuple. Ils sont en effet quarante-deux députés à introduire une demande de convocation d’une session extraordinaire au bureau du président de l’Assemblée nationale. Dans leur correspondance en date du 10 juillet 2018, ils ont demandé à Adrien Houngbédji de permettre d’examiner la proposition de loi portant charte des partis politiques. Ils suggèrent que la session extraordinaire s’ouvre le lundi 16 juillet 2018. Le président de l’Assemblée nationale étant en dehors du territoire national, il pourrait déléguer son pouvoir à l’un de ses vice-présidents pour la conduite des travaux.  La loi sur la charte des partis politiques en République du Bénin avait fait l’objet, à l’initiative de l’Assemblée nationale, d’un séminaire en février dernier. Le thème retenu au cours de ces assises s’intitulait : « Réforme du système partisan : proposition de loi portant Charte des partis politiques en République du Bénin ». A cette rencontre, plusieurs acteurs sociopolitiques ont réfléchi sur les forces et faiblesses du texte qui organisait les partis politiques en République du Bénin. Il a été procédé, à l’occasion, à un  diagnostic critique de la mise en œuvre de la loi 2001-21 du 21 février 2003 portant charte des partis politiques au Bénin.

 Marcus Koudjènoumè