Spread the love

conseil Le gouvernement s’est penché sur le processus de démantèlement des infrastructures de Saga Petroleum. Au cours du Conseil des ministres d’hier, des décisions fortes ont été prises. 

C’est depuis 1998 que le champ pétrolifère de Sèmè a fermé ses portes. Depuis cette année, les installations de la société Saga Pétroleum n’ont pu être démantelées. Les jours passent et l’infrastructure cède. Les risques environnementaux sont énormes. Comment réussir ce démantèlement sans grand dégât environnemental ? Le gouvernement s’est sérieusement penché sur la question au cours du Conseil des ministres d’hier. Après analyse de la situation, une série de décisions ont été prises. En urgence, il a été décidé d’informer les autorités du Nigéria et du Togo, pays côtiers voisins. La nécessité pour le gouvernement de tenir informé ces deux Etats, s’explique par leur positionnement géographique. Ce sont des pays susceptibles d’être affectés par les conséquences d’un déversement accidentel d’hydrocarbures. Le gouvernement a également décidé d’entrer en contact avec les agences internationales de gestion des déversements de pétrole et solliciter leur soutien. Il sera  établi un plan d’urgence national et organisé des exercices nationaux et régionaux de simulation. Dans le même sens, le gouvernement entend déployer spécialement un patrouilleur pour la surveillance permanente des installations abandonnées sur le champ pétrolifère de Sèmè. En 2014, l’évaluation financière pour le démantèlement de cette infrastructure est de l’ordre de 86.360.000.000 Fcfa, alors qu’il était estimé à 35 milliards en 2008 soit une augmentation de 40% en six ans. En 2017, l’état des lieux a révélé une dégradation plus avancée desdites installations pratiquement en alerte maximale. Il s’agit d’un péril environnemental que le gouvernement œuvre à aborder avec tact. L’anticipation du gouvernement est à saluer car il vise à prévenir un danger qui se précise. L’apport de la communauté internationale pour réussir en douce  ce démantèlement ne sera pas de trop.

 HA