Spread the love

med_beninUne lutte implacable sera menée à l’endroit des cabinets illégaux offrant des soins de santé dans le département de l’Atacora à compter du lundi 8 octobre 2018. L’information a été livrée ce mardi 25 septembre 2018 par Jacob Namboni, directeur départemental de la santé de l’Atacora. C’était au cours d’une séance de travail avec les acteurs du secteur de la santé et autres élus locaux du département. Selon Jacob Namboni, sur 140 cabinets et cliniques recensés dans l’Atacora, environ 40% sont illégaux. Une situation qui selon lui crée de nuisance à la population qui ne bénéficie pas des soins de santé de qualité. Le directeur départemental de la santé de l’Atacora a expliqué aux acteurs conviés à cette rencontre le contenu des décrets portant suspension de délivrance d’autorisation et révocation d’autorisation pour l’exercice en clientèle privée. Dr Jacob Namboni renseigne que des dispositifs nécessaires ont été prises pour rendre effective l’opération de fermeture complète des cabinets et cliniques privées non autorisés et dirigés par les agents permanents ou contractuels de l’état dans le département. La séance de travail s’est tenue sous l’égide du préfet Lydie Déré Chabi Nah qui espère compter sur les élus locaux pour la réussite de l’opération. «  L’heure n’est plus aux discours mais plutôt à l’action » a-t-elle lancé.

Merveille Sagbohan (stag)