Spread the love
talonjuin2017Le Chef de la diplomatie béninoise, Aurélien Agbénonci, a rencontré les ambassadeurs, mardi 6 juin 2017,  dans le cadre des rencontres périodiques qu’il a initiées, afin de les entretenir sur l’évolution de la situation socioéconomique nationale. Il était assisté pour la circonstance, du ministre d’Etat,Abdoulaye Bio Tchané et du Conseiller spécial du Chef de l’Etat, Johannes Dagnon.
A l’entame de la séance,  le ministre des Affaires étrangères  a fait le point les dernières missions effectuées par le Chef de l’Etat pour rencontrer des Partenaires techniques et financiers (Ptf) et autres  grands investisseurs. L’objectif étant, a-t-il souligné, de mobiliser les ressources pour le financement des grands projets. Le Chef de l’Etat était dans ce cadre  au Kenya, en Arabie Saoudite et en Inde. Le ministre Aurelien Agbénonci a aussi rappelé que l’Exécutif a initié d’autres  missions commerciales en Belgique et en  Chine. Selon ses dires, cette offensive diplomatique portera bientôt ses fruits. Pour sa part, le ministre d’Etat chargé du Plan et du développement,  Abdoulaye Bio Tchané,  a développé et levé le coin de voile sur  les nouvelles stratégies mises en branle  pour la mobilisation des ressources au plan international. A sa suite, le Conseiller spécial du chef de l’Etat,  Johannes Dagnon, a présenté le cadre de  mise en œuvre et de  suivi du Programme d’actions du gouvernement.Quatre  structures ont été créées à cet effet. Il s’agit d’un Comité de suivi des projets phares, du Comité de suivi des projets prioritaires, de l’Unité présidentielle de suivi des projets et du Comité de coordination des actions avec les Partenaires publics et privés. Toutes ces structures sont rattachées au Bureau d’analyses et d’investigation (Bai) installé à la présidence de la République. Le Conseiller technique du chef de l’Etat a par ailleurs, indiqué que le gouvernement compte essentiellement sur le secteur privé pour mobiliser la grande partie des ressources pour le financement du Pag. Selon Johannes Dagnon, plus de 30% de ces ressources sont déjà disponibles pour des travaux qui ont démarré sur toute l’étendue du territoire national. En réponse, les membres du corps diplomatique ont unanimement apprécié la qualité des communications des ministres,et souhaité que le gouvernement mette en place un cadre permanent d’échanges avec les investisseurs et partenaires.
 
W.N