Spread the love
kidjo
Angélique Kidjo reçoit les hommages du monde culturel

Elle a reçu pour la 2ème fois dans sa carrière musicale, le Grammy Award le dimanche 8 février 2015. Angélique Kidjo a une fois encore prouvé, qu’étant béninoise, elle est bien capable de ravir la vedette aux nombreuses stars planétaires. Fiers de cette distinction, ses compatriotes artistes et autorités du ministère de la culture, se prononcent sur ce Grammy qui met le Bénin dans le rang des pays dont la culture est désormais convoitée.

Patrick Idohou, Directeur de la promotion artistique et culturelle : « Cette dame est une grande chanteuse »

 « C’est à l’actif de notre pays. Je crois que lors de l’audience que le Chef de l’Etat lui a accordée en décembre 2014, il faisait comprendre que c’est un cheval gagnant. Angélique avait déjà reçu l’onction et les bénédictions du 1er magistrat de la République. Cette dame est une grande chanteuse et elle l’a plusieurs fois démontré. Nous sommes fiers d’elle. Je n’ai que des mots de félicitation et d’encouragement à son égard ».

 Anice Pépé : artiste de la musique traditionnelle : « Nous suivrons son exemple »

 Angélique a reçu le Grammy. Ce n’est que le Bénin qui gagne. Cette grande artiste a toujours milité pour la culture de son pays ! Je suis fier d’être béninois. Je souhaite que d’autres Béninois et d’autres Africains ramènent encore ce trophée dans notre continent. L‘Afrique est vraiment le Berceau de l’humanité. Nous sommes en train de donner des leçons aux Occidentaux. En remettant le Grammy à Angélique, ils ne font que confirmer les talents des Africains dans le domaine de leur culture, de leurs pratiques ancestrales. Je dis bravo à Angélique qui valorise le Bénin à travers le monde. Nous, autres artistes, nous suivrons son exemple ».

 Blaise Tchétchao : Directeur du Fonds d’Aide à la Culture : « C’est une artiste qui aime son pays »

 « Je dirai qu’Angélique vient d’honorer une fois encore, notre pays. Avec ce 2ème Grammy, elle vient de mieux faire connaître le Bénin à travers le monde. Le dimanche dernier, c’était la finale de la Coupe d’Afrique. Et c’est ce même jour que notre compatriote recevait le Grammy, une distinction d’une grande portée. Les Ivoiriens ont jubilé pour le foot et nous devrons en faire de même pour notre musique. Parce qu’Angélique nous a donné cette joie incommensurable. Au ministère de la Culture, nous lui reconnaissons ses talents et ses mérites. D’ailleurs, elle a été gratifiée de deux trophées tout récemment au Nigéria et nous avions célébré cette victoire. Angélique est une grande voix de la musique béninoise. Nous sommes fiers d’elle. Elle honore la culture béninoise partout où elle passe. Vous avez vu comment elle était habillée au cours de cette cérémonie de remise de prix. Elle était habillée à la béninoise. C’est très important. Son identité culturelle, elle le révèle à travers son habillement même au cours des rendez-vous prestigieux. C’est une artiste qui aime son pays ».

 Marcel Zounnon, directeur du Ballet national : « Vivement qu’elle ne s’arrête pas en si bon chemin »

 « Je suis tellement fier de cette dame ! C’est une icône de la musique béninoise, une vraie ambassadrice de la culture de notre pays. Elle n’a pas besoin d’être diplomate de carrière avant de porter le titre d’ambassadrice. C’est une chanteuse hors pair. Elle m’en a donné la preuve en 1995 au Masa en Côte-d’Ivoire où des milliers de personnes étaient dans les rues pour la voir. Angélique Kidjo défend, mieux que quiconque, le drapeau national et il faut lui reconnaître ses mérites. Cette distinction est celle de tout le Bénin. Nous acteurs culturels, nous sommes fiers d’elle. Félicitations et vivement qu’elle ne s’arrête pas en si bon chemin… »

 Oscar Kidjo : frère de la lauréate : « C’est une fierté pour la famille Kidjo et pour tout le Bénin »

 Des impressions de satisfaction ! Cela me conforte dans la position selon laquelle, le travail bien fait paie toujours ! Je ne suis pas tout près d’elle, mais je la suis bien dans tout ce qu’elle fait. Angélique m’appelle souvent pour avoir des précisions linguistiques afin de mieux travailler ses chansons. Cette distinction est une fierté pour la famille Kidjo et pour tout le Bénin. Je souhaite que d’autres artistes béninois lui emboîtent le pas. Parce qu’elle a besoin d’être épaulée. Et pour y arriver, il faut qu’ils travaillent vraiment ».

 Réalisation :Valentine Bonou Awassi