Spread the love

Nicolas yenoussiLe quitus fiscal fait partie des pièces à fournir par les candidats aux prochaines élections législatives. Il s’obtient après certaines formalités sur une plateforme en ligne. Joint par les confrères de la radio nationale, le directeur général des impôts, Nicolas Yenoussi prodigue quelques conseils pour éviter les désagréments et rassure les potentiels candidats.

« La plateforme est identifiée sous le nom de  quitus.impots.bj et lorsque vous faites précéder par exemple le nom de www, vous ne pouvez pas accéder à la plateforme. Le site n’est pas précédé de www. C’est juste une plateforme. Ensuite, lorsque vous voulez écrire impôts et que vous omettez le « s », à la fin, vous n’aurez pas la connexion. Lorsque par erreur, vous mettez un accent circonflexe sur le « o », vous n’aurez pas accès à la plateforme. Ensuite nous avons mis à la disposition des internautes trois numéros de téléphone qui marchent 24h/24. Lorsque vous vous connectez et que vous avez des difficultés, vous posez vos questions et les collaborateurs vous répondent immédiatement. Je voudrais profiter de l’occasion pour dire qu’il n’y a pas de délai. Les potentiels candidats peuvent faire leur demande d’Ifu ou de quitus fiscal jusqu’à la clôture des dossiers au niveau de la commission électorale ».