Spread the love
Route-Ségbana
Le calvaire sur la voie Sègbana-Kalalé-Nikki sera bientôt du passé

La nouvelle bénéfique pour les habitants du Borgou-Est est tombée hier mercredi 1er  mars 2017, à l’issue du Conseil des ministres. Des instructions ont été données au ministre des infrastructures et au ministre des finances de prendre les mesures nécessaires pour passer, avec l’entreprise Soroubat, le marché de bitumage de l’axe routier Ségbana-Kalalé-Nikki longue d’environ 170 km.

Enfin ! Les populations des communes de Ségbana, Kalalé et Nikki pourront goûter aux délices d’une route bitumée. Le gouvernement du président Patrice Talon vient d’autoriser la reprise des travaux suspendus en 2015. La réalisation des travaux sera confiée à l’entreprise Soroubat qui devra les exécuter en mode de financement direct. Le coût total des réalisations s’élève à 109,1 milliards de FCfa. Il faut signaler que le contrat d’exécution signé en décembre 2015 par l’ancien gouvernement avait été suspendu et renégocié pour de meilleures conditions. C’est dire qu’au même moment où le gouvernement du président Patrice Talon fait le ménage par l’entremise des opérations de déguerpissement et de ratissage des sites de médicaments nocifs, il est préoccupé par le développement des infrastructures routières. A ce sujet, il est conscient que le développement du pays passe aussi par le développement de la route. Ainsi cette route qui fait partie des projets phares du Programme d’actions du Gouvernement (Pag) tient à cœur l’Exécutif qui en a fait un de ses chevaux de bataille. Ce gouvernement veille au développement équilibré de toutes les régions du pays. La relance de ce chantier illustre également le talent de bon négociateur des ministres en charge du dossier et du Chef de l’Etat. En effet, le Bénin a bénéficié de meilleures conditions à l’issue de la renégociation de ce contrat. Ainsi, le délai de remboursement est désormais de 15 ans dont 3 en différé contre précédemment 7 ans dont 3 de différé en capital. Le taux d’intérêt aussi est passé de 7,25% à 6,50%. Ce qui fait réaliser des économies pour l’Etat béninois. Comme ce fut le cas des populations de Kandi, Banikoara, Kandi, Ségbana, celles de l’axe routier Ségbana-Kalalé-Nikki pourront aussi devenir des usagers de routes bitumées. Leur zone, du fait de cette réalisation, sera désenclavée. Le bitumage de cet axe routier contribue à l’amélioration qualitative du réseau routier de l’Est du département du Borgou et le connecte au département de l’Alibori par Ségbana.
Jean-Claude Kouagou