Spread the love
eneam
La Directrice de l’Enéam, Rosaline Worou, sacrifiant au rituel de la pose de pierre

L’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enéam) aura, dans peu de temps, ses annexes dans la Commune de Sèmè-Podji. En réponse à la requête de la Directrice Rosaline Worou Houndékon, au préfet de l’Ouémé et à la mairie de Sèmè-Podji, un domaine de 15 hectares a été gracieusement mis à la disposition de l’Ecole. La cérémonie de pose de première pierre a été couplée avec la mise en terre de plants vendredi 1er juin 2018.   

Un nouveau site pour l’Ecole nationale d’économie appliquée et de management (Enéam) dans la Commune de Sèmè-Podji. Soucieuse de l’exiguïté des locaux actuels, la direction de l’établissement, sous la houlette de la première responsable, Rosaline Worou Houndékon, a négocié et obtenu gracieusement au moyen d’un partenariat, un domaine de 15 hectares. Annexes 1 et 2 de l’Ecole, le domaine se situe dans deux arrondissements. Il s’agit de l’arrondissement central de Sèmè-Podji et celui de Tohouè. Le site de Sèmè-Podji abritera les infrastructures pédagogiques et administratives. Celui de Tohouè sera dédié aux résidences et aux installations sportives et culturelles des étudiants. En attendant le démarrage effectif des travaux de construction, la valorisation du site a démarré par la pose première pierre et la mise en terre de plants vendredi dernier. A cette occasion, les différents intervenants se sont réjouis de la concrétisation du rêve de désengorgement de l’Enéam vieux d’une vingtaine d’années. La Directrice de l’Enéam a fait l’historique de ce projet de délocalisation. Selon Rosaline Worou Houndékon, tout est parti de la volonté de son équipe d’inscrire l’Ecole dans la démarche qualité. Plusieurs études réalisées ont révélé des insuffisances relatives à l’inadéquation du site actuel de l’Ecole devenu trop exigu pour l’effectif sans cesse croissant des étudiants. La modernisation de ce campus s’impose donc par l’érection d’un bâtiment moderne avec toutes les infrastructures adéquates. C’est dans ce cadre que la mairie de Sèmè-Podji sollicitée, a répondu favorablement à la demande d’octroi de site. Le maire Charlemagne Honfo, heureux de constater que la pose de la première intervient peu de temps après la mise à disposition du site, a renouvelé le soutien de son Conseil à l’Enéam et à toutes les actions qui seront menées dans la dynamique du démarrage rapide des travaux. Il a invité les autorités rectorales de l’Enéam d’en tirer profit en démarrant vite les travaux.

Les porte-paroles des anciens étudiants et des directeurs ont témoigné leur fierté à l’équipe municipale de Sèmè-Podji qui a répondu favorablement à la requête de la direction de l’Enéam. « Nous sommes en train de mobiliser les ressources adéquates, d’accompagner la Directrice pour que la construction de cette école soit une réalité », ont-ils dit en substance.

La cérémonie de pose de première pierre a été couplée avec la mise en terre de plants d’arbres. Elle a été présidée par la 3ème Vice-recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, Eléonore Yaï Ladékan. Elle a promis le soutien de l’équipe rectorale pour l’aboutissement heureux de ce projet.

 SA