Spread the love
UN-PRD-ET-RB
L’Un de Idji, le Prd de Ahouanvoébla et la Rb de Soglo en difficulté

La plénière à l’Assemblée nationale est actuellement bloquée en raison des points d’achoppement rencontrés dans le processus  de désignation des membres du Parlement dans les organes du Cos-Lépi. Plusieurs réunions de crise ont eu lieu hier au Palais des gouverneurs.

 Les groupes parlementaires de la majorité rencontrent d’énormes difficultés dans le dossier de désignation des représentants du Parlement au Cos et aux Cca. La  Rb, le Prd et l’Un, considérés comme membres de la majorité parlementaire sur la base de la configuration de l’Assemblée lors de l’élection de l’actuel bureau de l’Institution, ne se font pas de cadeau.  L’Union fait la Nation, dirigée par le député Antoine Idji Kolawolé a claqué la porte de la majorité et refuse toute négociation avec le groupe parlementaire Prd. De l’autre côté, le groupe parlementaire Rb présidé par Rosine Soglo est menacé de disparition, parce qu’il y a mésentente entre ses membres au sujet des choix opérés. Le choix du député Nazaire Sado, pour le compte du groupe parlementaire Rb, n’est  pas du goût de la présidente Rosine Soglo qui lui préfère le député Djiman. Les choses sont allées très vite au sein de l’Union fait la Nation. Le groupe parlementaire  a passé à exécution ses menaces, en déposant unilatéralement sa propre liste, laquelle comporte les noms de ses deux représentants que lui discute le  groupe parlementaire Prd.

Des réunions de crise

Cette situation a provoqué des réunions de crise, hier, au Palais des gouverneurs. D’abord au niveau de la Rb, une réunion de crise dirigée par la présidente, a eu lieu dans son bureau, en présence du vice-président Wallis Zoumarou qui conteste, lui-aussi, le choix de  Rosine Soglo. Au  cours de cette réunion, on apprend que l’honorable Nazaire Sado  a menacé de claquer la porte du groupe s’il était écarté. La deuxième réunion a été convoquée par le premier vice-président de l’Assemblée, présidant la séance plénière d’hier, Eric Houndété. Avec les membres du bureau, il a  apprécié la situation des dossiers qui ont bloqué les travaux, notamment celui autour duquel les esprits s’échauffent. Les  députés Prd, quant à eux, ne sont pas aussi sereins. Ils  ont eu des rencontres informelles pour échanger sur la réaction de l’Un. Les tractations n’augurent pas d’une bonne perspective pour la plénière du jeudi, si les choses devaient rester en l’état. Des noms qui circulent sur les lèvres, on retient pour le compte de la majorité, les députés Augustin Ahouanvoébla  (contesté), Badirou Aguémon Jérémie Adomahou,  Louis Vlavonou (contesté), Nazaire Sado (contesté). Pour la minorité (Idrissou Bako, Codjo D. Simplice, Cyprien Togni, Gilbert Bangana). La session extraordinaire sera clôturée le jeudi prochain.

Martin Aïhonnou