Spread the love
bakoa.
Nassirou Arifari Bako a éclairé l’opinion

Le recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip) initié par le gouvernement du Nouveau départ est au cœur de l’actualité nationale. Invitée sur la chaîne de télévision Canal 3, mardi 3 octobre 2017, le député Nassirou Arifari Bako a apporté des clarifications sur le Ravip. Il a invité les uns et les autres à savoir raison garder. Pour l’ancien responsable du Cos/Lépi, le Ravip est similaire au recensement général de la population. Opération conduite habituellement par l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (Insae). A l’en croire, contrairement à l’idée qui est véhiculée au sein de l’opinion nationale, la désignation des membres qui composent le bureau de supervision a été faite en fonction de la configuration politique du Parlement d’autant plus que chaque groupe parlementaire y est représenté. « Cette opération qui n’a pour l’instant aucun caractère électoral sera conduite sur la base du Ravec, et des autres opérations. Elles serviront de bases de données complémentaires au Ravip » a-t-il martelé. L’élu de la première circonscription électorale du Bénin a profité de l’occasion pour opiner sur l’actualité au Palais des gouverneurs. Pour lui, il est vrai que la minorité parlementaire est dans son rôle puisse qu’elle ne partage pas le même point de vue que la mouvance présidentielle. Mais il estime que ce groupe composé d’une vingtaine de députés exagère dans ses déclarations. Les propos que tiennent les membres de ce groupe sont, selon lui, dénudés de sens et de tout raisonnement.

 
A.T