Spread the love

ChrisVendredi 29 Mars 2019, c’est la date limite donnée par le préfet Christophe Mègbédji à la population vivant dans le département du Couffo. L’information a été rendue publique à travers un communiqué radiodiffusé de l’autorité préfectorale qui fait suite à celui du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia. Les fabricants d’arme à feu sont aussi invités à mettre fin à cette activité sous peine de poursuite judiciaire. Le dit communiqué s’est référé au code pénal qui en son article 383 dispose : « est punie de deux (02) à trois (03) ans et d’une amende de deux cent mille (200 000) à deux millions (2 000 000) de francs CFA la cession sans autorisation d’une arme à feu, de ses munitions ou de ses éléments essentiels ». La détention et l’usage d’une arme à feu, requiert une autorisation préalable dûment accordée par le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique renseigne le document.

Marcus Koudjènoumè