Spread the love
Barthélémy-Kassa.2jpg
Barthélémy Kassa

Le gouvernement a examiné hier en conseil extraordinaire des ministres le rapport de l’audit des fonds du PPEA-A 2. Le document établi clairement la culpabilité de l’ancien ministre de l’énergie et de l’eau Barthélémy Kassa. Le gouvernement lui demande de se mettre à la disposition de la justice, une façon de l’envoyer devant la haute cour de justice. D’autres cadres de l’administration publique ainsi que des opérateurs économiques sont aussi épinglés dans ce dossier.

 Attendu depuis une semaine, les premiers éléments du rapport de l’audit au sujet de détournement des fonds des Pays-Bas, au sujet du projet PPEA-2 sont connus depuis hier. Les conclusions sont claires, l’ancien ministre de l’eau et de l’énergie Barthélémy Kassa est coupable et sera traduit bientôt devant la haute cour de justice. C’est ce qui ressort du conseil extraordinaire des ministres du jeudi 23 juillet dernier. Alors qu’il avait depuis l’éclatement de cette affaire, il y a six semaines, clamé son innocence, l’ancien homme de main de Boni Yayi devra désormais se justifier devant la justice. Le conseil des ministres a aussi décidé de la suspension de certains fonctionnaires de l’administration publique reconnus aussi coupables. Les noms de Rémy Codo et de Rock Gniré, deux opérateurs économiques sont aussi cités dans le rapport. Ceux-ci seront dans l’immédiat radiés de la chaîne de passation des marchés publics en attendant des poursuites judiciaires.