Spread the love
kamarou-fassassi
Kamarou fassassi décédée le 04 décembre 2016 à cotonou

L’acteur politique Kamarou Fassassi s’est éteint hier dimanche 04 décembre 2016. Après une semaine d’hospitalisation, il a tiré sa révérence à la réanimation du Centre national hospitalier et universitaire Hubert Maga de Cotonou.
La voix de Kamarou Fassassi, un des acteurs politiques de ces deux dernières décennies, ne retentira plus jamais. L’homme, fidèle à l’Islam, s’est endormi dans la paix d’Allah. Il sera inhumé ce jour à 16 heures à Adjarra. Né le 10 octobre 1948, à Porto-Novo, Kamarou Fassassi était en baisse de forme depuis quelques mois. Au début de la semaine écoulée, il a été admis au Centre national hospitalier et universitaire Hubert Maga de Cotonou. Malheureusement, il en est sorti les pieds devant. Décédé à 68 ans, les Béninois retiendront de lui, en dehors de sa formation académique, qu’il fut un militant du Parti du renouveau démocratique (Prd) de Me Adrien Houngbédji. Il a participé en tant que ministre des travaux publics au premier gouvernement du président Mathieu Kérékou de retour aux affaires en 1996. Kamarou Fassassi, homme de conviction politique, accepte, par respect à la discipline du groupe, de démissionner de son poste de ministre en 1998 avec le premier ministre d’alors, Adrien Houngbédji. Pour s’assumer au plan politique, il crée son parti, le Prd-Nouvelle génération. Sous la bannière de ce parti, il sera rappelé par Mathieu Kérékou pour être ministre de l’énergie et des mines. Sous lui, les centrales électriques de Bérècingou à Natitingou et de Banikanni à Parakou ont été installées. Kamarou Fassassi a été aussi député à l’Assemblée nationale. Enfin, par deux fois, il a été candidat à l’élection présidentielle ; d’abord en 2006 puis en 2016. Il fait partie des hommes qui ont servi la République au plus haut niveau. Sa disparition constitue une perte, non seulement pour les membres de sa famille, mais aussi pour l’ensemble du pays en tant que leader politique.

JCK