Spread the love

Edia-SophieLa mort vient une fois encore de frapper le monde musical béninois. La doyenne d’âge des chanteuses de la musique béninoise d’inspiration traditionnelle, Edia Sophie n’est plus. Elle a tirée sa révérence dans la matinée de ce samedi 5 Décembre 2015 des suites d’une longue maladie. L’icône de la musique béninoise que pleurent les mélomanes et autres fans était souffrante depuis janvier 2013 dans sa maison sise au quartier Sodjènoutin à Abomey-Calavi. La santé de cette talentueuse artiste s’est totalement dégradée. En effet, le 17 janvier dernier, l’artiste, dépassée par sa situation financière, laquelle va de mal en pire, est tombée évanouie au seuil de la porte de sa douche. Après quelques soins d’urgence, elle a été admise dans une clinique de la place. Selon les propos de l’artiste quelques mois plus tôt, les larmes aux yeux, c’est faute de moyen qu’elle s’est retournée à la maison où elle attend la volonté de Dieu. Notons qu’Edia Sophie a été la première femme béninoise à s’essayer à la musique moderne. Elle a commencé la musique dans les années 1960 au moment où les pesanteurs sociales ne permettaient pas aux femmes de faire de la musique. En dehors de la musique, l’artiste réalise des œuvres (tableaux et autres) spirituelles pour le bien de son peuple. Que son âme repose en paix.

Léonce ADJEVI