Spread the love
Saca-lafia
Le ministre de l’Intérieur, Sacca Lafia, confronté aux défis sécuritaires

La journée du samedi 19 novembre 2016 a été triste pour des familles de Djougou dans le département de la Donga. On y a noté une recrudescence de braquages ayant fait un mort et un blessé.

L’insécurité reprend son droit de cité dans la Commune de Djougou. Un mort et un blessé grave. C’est le bilan de deux scènes de violence perpétrées contre des prestataires de service samedi dernier dans la cité des Kpétoni. La première scène de violence a eu lieu au quartier Kilir aux environs de 16 heures. Un individu se faisant passer pour client a donné la mort à un conducteur de taxi-moto. Le malfrat a emporté l’engin après avoir accompli son forfait. Selon le témoignage d’un citoyen du quartier Kilir, la sale besogne est survenue dans la forêt de Kilir appelée Zougou-Zougou. Quelques heures après, peu après 20h dans la même journée, au quartier Sassirou, une seconde opération a conduit à une incapacité temporaire d’un vendeur d’essence, de recharges de crédits Gsm et de transfert d’argent. Dramane Youssaou, la victime, qui séjourne à l’hôpital de d’ordre de Malte, a essuyé les assauts de vils individus qui l’ont assailli. Il s’agit de cinq malfaiteurs qui ont débarqué sur les lieux de vente à moto. Les intéressés ont tenu en respect l’entourage de leur cible par des sommations d’arme. La police a ouvert une enquête en vue de retrouver les auteurs de ces actes qui défient l’autorité publique.

Jean-Claude Kouagou