Spread the love

Deuxième vague étudiants IssicDémarrée depuis samedi 21 juillet 2018, la série des soutenances en Licence de la première promotion de l’Institut Supérieur des Sciences de l’Information et de la Communication (ISSIC) du Groupe de Presse le Matinal, se poursuit. La deuxième vague des étudiants étaient face au jury ce lundi 23 juillet 2018.

Zoulkanel Boukari Zakari, Arnaud Boni Kouande, Joanita Dahounliton, Nimatou Sabi, Janvier Gbedo, Stellia Padonou et Stéphanie Hazoume.  Ils ont tous été déclarés aptes à servir sur le marché de l’emploi. Ils ont planché avec succès devant des jurys bien constitués hier. Avec de bonnes mentions, ils confirment la qualité de la formation donnée à l’Issic. Ces nouveaux promus ont réfléchi entre autres sur  les  » conditions de travail et performances professionnelles des journalistes de la presse privée au Bénin : cas du Matinal « ,  » la contribution des médias à la promotion des langues nationales : cas de la radio Bénin Alafia « ,  » le rôle du quotidien Matin Libre dans la veille citoyenne  » et le  » rôle des médias dans la promotion de la musique béninoise d’expression traditionnelle : cas de Océan Fm ». Selon Agapit Maforikan, journaliste communicateur, formateur et membre de jury,  c’est une lueur de satisfaction, au regard de ce qu’a démontré ces nouveaux diplômés de l’Issic.  » Il faut les encourager, encourager l’encadrement technique de l’établissement et tous ceux qui s’efforcent de faire de ces étudiants des produits finis », a-t-il déclaré. Quant aux récipiendaires, ils sont en  joie en voyant leurs efforts de trois années de formation couronnés.  « Mes sentiments sont bons. Cette soutenance est le fruit de trois ans d’étude », a fait savoir Janvier Gbedo. Il a été soutenu par Joanita Dahounliton qui a apprécié la manière dont les membres du jury ont examiné son document. «  Je compte apporter le plus tôt possible les corrections au document, me préparer pour l’examen national et ensuite me lancer à la recherche de mon premier emploi », a-t-elle laissé entendre.

Léonce Adjévi