Spread the love

Accueil de la ministre par le Dp Jean-Claude KouagouTrois mois après sa prise de fonction, Aurélie Soulé Zoumarou a décidé d’aller au contact des réalités du monde médias béninois. C’est ce qui justifie sa présence, jeudi 25 janvier 2018, dans les locaux du groupe de presse « Le Matinal ». Auc ours de cette immersion, Mme Aurelie Zoumarou a été renseignée sur les succès et les dificultés des structures et surtout le défi du numérique que le groupe de presse Le Matinal entend relever.

La ministre de l’Economie numérique et de la communication est dans une démarche pédag...et de l'Issicogique. Elle  était, hier jeudi, dans les locaux du Groupe de presse « Le Matinal ». Le moment était solennel quand, à 10 heures, Aurélie Soulé Zoumarou et sa délégation ont atterri au siège de cette prestigieuse entreprise de presse sise au quartier Dandji à Cotonou. Accueillie par le staff dirigeant dont le Directeur général, Tikandé Yallou, le Directeur de publication, Jean-Claude Kouagou, et le Directeur de la radio, Kévin Allaglo, l’autorité n’a point perdu du temps avant de visi...de Océan fmter les différents compartiments du magnifique cadre qui abrite le groupe. De la rédaction du journal à celle de la Radio Océan Fm en passant par l’imprimerie, la salle télé, le service web et l’Institut supérieur des sciences de l’information et de la communication (Issic), l’hôte du jour a pu se convaincre de ce que le promoteur Charles Toko a consenti de lourds investissements. «Le Matinal est une entité qui est bien structurée, ce qui n’est pas négligeable comme atout dans le secteur des médias », a fait remarquer le successeur de Rafiatou Monrou. Après avoir passé en revue les différents départements de « Le Matinal », cette institution qui a bouclé en décembre dernier ses 20 ans d’existence, la ministre de la Communication a tenu à échanger avec le personnel, histoire de connaître les diff...de l'imprimerie...icultés auxquelles il fait face.Et c’est sans préambule que Jean-Claude Kouagou, au nom de ses pairs, a indiqué que les difficultés sont afférentes au matériel de travail. « Le besoin est substantiellement en termes de matériel informatique, puisque le défi pour nous les années à venir, n’est plus de nous maintenir en tant que quotidien, mais de nous positionner sur le numérique », a-t-il déclaré. Même son de cloche avec le Directeur général.

 Bientôt, la  télévision !Echange entre Aurelie Zoumarou et l'equipe du groupe de presse au terme de la visite

 « Les difficultés auxquelles nous sommes confrontées sont d’ordre matériel. Surtout que nous sommes à l’ère du numérique. Il s’agit des besoins en termes de matériel informatique. Pour le quotidien et la radio, on s’en sort pas mal. Côté imprimerie, nous sommes sans doute parmi les plus grosses de la place compte tenu de nos 20 ans d’expérience. Bientôt, on va également lancer la télévision. Donc, les besoins deviennent plus grands et nécessaires », a insisté Tikandé Yallou. L’invitée du jour, saluant la jeunesse du personnel, a promis de travailler pour la résolution des problèmes énumérés. « Vous avez exprimé des doléances pour lesquelles je peux vous assurer que mon département va les considérer », leur a-t-elle promis. Selon elle, le rôle du Ministère est d’œuvrer pour que les médias puissent se déporter à travers ses différentes actions. « En ce qui concerne le volet numérique, c’est très important surtout aujourd’hui où on parle de la Télévision numérique terrestre (Tnt). La numérisation volet radio viendra aussi même si cela prend du temps. Et bien évidement pour la presse écrite aussi dont certains organes sont déjà en ligne », a-t-elle expliqué. Après l’étape de « Le Matinal », la ministre de l’Economie numérique et de la communication s’est rendue dans d’autres rédactions pour le même exercice. C’est dire donc que cette sortie qui est intervenue quelques mois après sa prise de fonction laisse présager un lendemain meilleur pour les professionnels des médias.

Joël Samson Bossou