Spread the love
modules-de-classeLe gouvernement, au cours du Conseil des ministres du 13 septembre 2017, a mis sur pied l’Agence pour la construction des infrastructures du secteur de l’éducation. Ceci, pour accélérer le programme de construction d’infrastructures en milieux scolaire et universitaire.
La création de l’Agence pour la construction des infrastructures du secteur de l’éducation vise non seulement à accélérer le programme de construction d’infrastructures en milieux scolaire et universitaire, mais aussi à corriger le faible niveau d’exécution des dépenses d’investissements y afférentes. Cette agence est investie de la mission de conseil et d’assistance à la conception et à la réalisation d’infrastructures pour le secteur de l’éducation, en qualité d’assistant en maîtrise d’ouvrage. Le décret de création de cette agence a été adopté en Conseil des ministres, mercredi 13 septembre dernier. C’est dire que contrairement aux inventions des pseudos opposants qui font croire que le Programme d’actions du gouvernement est utopique, le président Talon donne les preuves de son attachement au développement du Bénin. C’est dans cette dynamique que s’inscrivent les différentes réformes qu’il a engagées. Tout le monde est unanime que le secteur de l’éducation au Bénin, surtout la construction des infrastructures est en souffrance. Non pas par manque de moyens, mais faute d’une mauvaise politique de consommation des crédits alloués à cet effet. C’est donc pour contourner cette difficulté que le gouvernement a mis sur pied une agence pour veiller au développement du secteur de l’éducation, surtout en matière de construction d’infrastructures. Après l’adoption du décret, le Conseil des ministres a instruit le ministre d’Etat secrétaire général de la Présidence de la République, le ministre d’Etat chargé du Plan et du développement, le ministre du Cadre de vie et du développement durable, le ministre de la Décentralisation et de la gouvernance locale et les ministres en charge de l’Education aux fins de prendre les dispositions nécessaires en vue de l’opérationnalisation, dans les meilleurs délais, de ladite agence. Le ministre de l’Economie et des finances est instruit pour mettre à la disposition de l’agence, les moyens nécessaires pour son démarrage et son fonctionnement effectif.
Odi I. Aïtchédji