Spread the love
Jacques-a1
La descente de Jacques Ayadji a donné un coup d’accélérateur aux travaux

Les travaux de construction de la route Colodo connaissent, depuis quelques temps, un ralentissement. Le directeur général des infrastructures, Jacques Ayadji, a effectué, le mercredi 1er  mars 2017, une descente pour s’imprégner des réalités sur le terrain. Une fois sur le chantier, il s’est rendu compte que les causes de ce ralentissent sont liées aux tonnes de graviers entreposées par le maire de Houéyogbé sur son territoire. Ce dernier a justifié son acte par le non-paiement de ses factures par Ebomaf.  Mais pour le directeur des infrastructures, Jacques Ayadji, rien ne doit entraver le bon déroulement des travaux de bitumage de la voie  Colodo. « Si vous avez des griefs, c’est à l’Etat que vous devez vous plaindre. Vous pouvez vous plaindre au directeur départemental des travaux publics du Mono-Couffo ou au directeur général des infrastructures que je suis. Vous n’avez pas raison de bloquer les travaux », a-t-il fait remarquer. Le coordonnateur des travaux d’Ebomaf, Omar Bonkoukou, a fait savoir qu’une fois que ces entraves ont été levées, il va accélérer les travaux afin d’accroître le taux d’exécution et d’achever le bitumage du tronçon Comè-Lokossa-Dogbo.

Claude Ahovè
(Br Mono-Couffo)