Spread the love
TALON2
Patrice Talon

Sous constat d’huissier, il a été constaté la disparition mystérieuse de la souche de l’acte de naissance de Patrice Talon (photo) à la mairie d’Abomey. L’acte ignoble révélé au grand jour, hier jeudi 13 août 2015, et confirmé par le conseil de Patrice Talon, vise sans nul doute à déstabiliser l’homme qui ambitionne d’occuper le fauteuil de la Marina.

L’acte manque de noblesse et d’élégance. Il s’agit de la destruction mystérieuse de la souche de l’acte de naissance de Patrice Talon dont le retour au pays n’est plus qu’une question de jours. Cette disparition est assimilable à un crime dont les auteurs doivent être recherchés et punis conformément aux lois en vigueur. Ledit acte viole les dispositions du Code des personnes et de la famille qui font obligation à tout citoyen béninois de disposer d’une pièce originale d’état civil. C’est un secret de Polichinelle, la candidature de Patrice Talon à la présidentielle de 2016 crée du tournis aux partisans du chef de l’Etat, Yayi Boni qui l’a contraint à l’exil dans des dossiers d’empoisonnement et de tentative de coup d’Etat. Le retour au pays d’Olivier Bocco, homme de main de Patrice Talon, annonce inexorablement le retour au bercail de l’homme d’affaires, magnat du coton béninois. Sa présence gênerait-elle les partisans du président Yayi Boni ? Tout porte à le croire. Mieux, imaginer un instant que le 06 avril 2016, Patrice Talon soit investi de la légitimité du peuple pour succéder à Yayi Boni le met, à coup sûr, dans tous ses états. Ce serait donner au prochain nouveau venu parmi les anciens présidents une substance toxique à ingurgiter. C’est la raison pour laquelle, des manœuvres sont en cours pour empêcher le probable successeur de Yayi Boni, de disposer de sa souche d’acte de naissance. Car, le défaut de cette pièce qui authentifie l’acte de naissance crée à l’intéressé des difficultés de renouvellement de la carte nationale d’identité et, par ricochet, de passeport. Le message est donc perçu. C’est en connaissance de cause que le conseil de Patrice Talon s’est saisi de l’affaire. Une conférence de presse est prévue pour ce jour pour tenir officiellement l’opinion publique informée.

 Jean-Claude Kouagou