Spread the love
Le Projet Sac-Tic lancé
Le Projet Sac-Tic lancé

Une plateforme numérique d’information sur la disponibilité de l’eau potable dans les ménages existe désormais au Bénin. Il s’agit du système d’alerte aux coupures d’eau de la Soneb et éducation à l’hygiène de l’eau de boisson par l’utilisation des techniques de l’information et de la communication en abrégé Sac-Tic. C’est un projet initié par le partenariat national de l’eau Pne-Bénin en collaboration avec la société nationale de l’eau du Bénin Soneb et  bien d’autres structures qui est dans sa phase expérimentale dans la ville de Cotonou. La cérémonie officielle de lancement dudit projet a eu lieu ce mercredi 31 janvier 2018 à l’Infosec.

 Améliorer la qualité de l’eau  consommée par la population de Cotonou à travers le développement d’un système d’alerte d’information via les téléphones portables, c’est l’objectif que vise le projet Sac-Tic.  Selon André Zogo, coordonnateur du partenariat national de l’eau Pne-Bénin, cette plateforme numérique permettra aux habitants de Cotonou de disposer en temps réel des informations relatives aux périodes et la durée des coupures d’eau, les méthodes de stockage d’eau, les risques sanitaires, les conseils sur les règles d’hygiène à observer pour la consommation de l’eau de boisson. Pour Landry Ynansunu, directeur adjoint de cabinet du ministre de la santé, « ce projet contribuera à renforcer l’adoption des comportements à l’hygiène à Cotonou et notamment dans les zones périurbaines en vue d’accompagner les actions de visite à  domicile sur l’hygiène de l’habitat et de désinfection des puits que la direction nationale de la santé publique organise périodiquement ». Le représentant du ministre de la santé a rappelé  que la direction nationale de la santé publique enregistre chaque année depuis 2008 notamment dans certains quartiers de Cotonou des cas de d’épidémie de choléra chez les enfants et les personnes âgées. Une maladie souvent due à la mauvaise hygiène de l’eau de boisson d’où la nécessité d’une veille informationnelle sur les règles d’hygiène. Le secrétaire général adjoint du ministère de l’eau et des mines a pour sa part  remercié Via Water, un programme néerlandais grâce à qui le financement du projet Sac-Tic a été une réalité. Les administrateurs de cet outil numérique auront la possibilité  de faire des enquêtes au niveau des ménages pour avoir des statistiques. Le projet Sac-Tic sera expérimenté pendant dix huit mois à Cotonou avec le suivi d’un comité de pilotage composé de plusieurs acteurs du secteur de l’eau et de l’assainissement. Au terme de la phase expérimentale, l’outil reviendra à la Soneb qui se chargera de pérenniser les acquis les acquis afin de l’étendre aux autres communes du Bénin.

Marcus Koudjènoumè