Spread the love
Talon-Faure
La crise énergétique au menu de la rencontre entre Talon et Gnassingbé

Le Chef de l’Etat Patrice Talon a effectué une visite de travail avec son homologue du Togo, Faure Essozimna Gnassingbé. Les deux personnalités ont examiné la situation de la Communauté électrique du Bénin et les relations bilatérales. Les nouvelles rassurent et témoignent du sens d’anticipation du président béninois dans la gestion de la crise.    

Le Bénin n’a pas attendu la crise à la Communauté électrique du Bénin pour entamer sa vaste politique de diversification des sources d’énergie. En effet, le tête-à-tête entre les deux Chefs d’Etat a permis de décider de la restructuration de la Communauté électrique du Bénin à travers son objet social. Par rapport à ce volet, il a été décidé que chaque Etat assure l’importation directe de ses besoins complémentaires en énergie. A ce niveau, le Chef de l’Etat a déjà anticipé sur la question en réfléchissant dès, son arrivée, à une diversification des sources d’énergie. En effet,  pour juguler la crise de délestage que vivait le pays avant le 06 avril 2016, le président Talon a sollicité une dérogation à la convention de la Ceb afin d’aller chercher de l’énergie outre cette structure. Cette démarche entreprise par le Chef de l’Etat renseigne à suffisance que l’option de recherche de nouvelles sources et de nouveaux fournisseurs d’énergie en dehors de la Ceb est devenue incontournable. Patrice Talon a bien fait d’anticiper sur la crise. Une vision juste marquée par  la pertinence des projets en cours au Bénin pour une autonomie énergétique enclenchée par le Chef de l’Etat à travers la construction de deux centrales thermiques de 120 mégawatts chacune dont la première est en phase d’achèvement. Au-delà de cette prévision qui a permis au Bénin de disposer de plusieurs sources parallèles, le gouvernement a également entamé depuis longtemps une politique offensive de restructuration du secteur de l’énergie à l’interne. Nos dirigeants ont perçu très tôt la nécessité d’adapter le secteur de l’énergie aux défis des temps modernes.

La coopération douanière en marche

La coopération douanière en matière énergétique est au beau-fixe. La rencontre de Lomé vient mettre un terme aux supputations sur une supposée eau qui serait entrée dans le gaz des relations entre Cotonou et Lomé. Le voyage du président Talon et surtout son invitation à son homologue à se rendre à Cotonou, est le signe de l’excellence des relations entre le Bénin et le Togo et le souci des deux Chefs d’Etats de renforcer cette coopération pour le bien-être des populations et de l’économie des deux pays. En effet, la mise en place d’un cadre de concertation pour lutter contre la fraude douanière à travers l’interconnexion informatique des deux douanes et la création de postes de contrôle avancés est le signe patent que les deux présidents sont sur la même longueur d’onde et n’entendent pas servir de base à l’évasion fiscale. Ils sont conscients qu’une coopération est nécessaire pour préserver les deux économies tributaires dans une large mesure de fiscalité aux portes des agissements de commerçants « fraudeurs ». Cela prouve à suffire que les mesures douanières prises à un moment par le Bénin ne sont pas vues d’un mauvais œil à Lomé. Il s’agit d’un bon exemple de coopération bilatérale pour régler des questions cruciales. Le Bénin s’inscrit parfaitement dans le concert de l’intégration entamée depuis longtemps dans le secteur énergétique. Preuve que le président Talon ne fait pas évoluer son pays en autarcie, ni isoler la douane béninoise des mutations en cours dans la sous-région.

Abdourhamane Touré

Communiqué final sanctionnant le sommet des chefs d’Etat

A l’invitation du Président de la République Togolaise, son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, le président de la République du Bénin, Son Excellence Monsieur Patrice Talon a effectué une visite de travail à Lomé ce 27 novembre 2018.

La séance de travail des deux chefs d’Etat a eu lieu au Palais de la Présidence de la République à Lomé. Elle a porté sur l’examen de la situation de la Communauté électrique du Bénin et les relations bilatérales.

Lors de cette rencontre au sommet, l’évolution récente du secteur de l’énergie électrique au Togo et au Bénin a été présentée, notamment en ce qui concerne la sécurité de l’approvisionnement, l’autonomie énergétique pour accompagner les missions régaliennes des deux Etats et la consolidation d’un service public de l’électricité qui ouvre plus d’accès au plus grand nombre, tant pour les besoins sociaux qu’économiques.

A l’issue de la séance à huis clos entre les deux chefs d’Etat et leurs ministres en charge des finances et de l’Energie, les orientations suivantes ont été prises :

– S’agissant de la dette de la Ceb à l’égard de ses fournisseurs d’énergie (Tcn, Vra, GridCo et Cie), il sera procédé, en accord avec ces créanciers, aux paiements partiels et la mise en place d’un échéancier pour le solde avec la garantie des Etats au plus tard le 31 décembre 2018

– Changement de l’objet social de la Ceb à compter du 1er janvier 2019. La Ceb devient désormais gestionnaire de réseau de transport d’énergie avec pour activité connexe la poursuite de l’exploitation des moyens de production du barrage de Nangbéto et des deux turbines à gaz installées dans les deux pays. En conséquence chaque Etat assurera l’importation directe de ses besoins complémentaires en énergie.

– Mise sous administration provisoire de la Ceb pour une durée de six mois à compter du 1er janvier 2019. Sous l’autorité du Haut Conseil inter étatique, l’administration provisoire sera chargée entre autres de :

– Engager la procédure de recrutement d’un gestionnaire délégué

– Démarrer la restructuration de l’entreprise

Les deux Chefs d’Etat expriment leur gratitude à leurs Excellences Messieurs les Présidents de la République fédérale du Nigeria, de la République du Ghana et de la République de Côte d’Ivoire pour leur compréhension et leur soutien à la Ceb.

Par ailleurs les deux Chefs d’Etat ont salué la bonne coopération entre les deux pays, notamment entre les administrations douanières et ont convenu de la mise en place d’un cadre de concertation qui permettra de mieux lutter contre la fraude. Il sera ainsi procédé à la mise en place de l’interconnexion informatique des deux douanes et de la création de postes de contrôle avancés.

Les deux Chefs d’Etat se sont félicités de la tenue de ce sommet et ont émis le vœu de voir de telles rencontres se tenir plus souvent.

Le Président de la République du Bénin, Son Excellence Monsieur Patrice Talon, remercie le Président de la République Togolaise, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé pour l’accueil chaleureux réservé à lui-même et à toute la délégation qui l’accompagne et l’invite à effectuer une visite de travail en République du Bénin.

 

Fait à Lomé, le 27 novembre 2018

 Le Sommet des chefs d’Etat