Spread the love

Louis-Vlavonou-1-1Bien que conforme à la constitution, la cour constitutionnelle a déclaré contraire les dispositions des articles 227, 244 et 249, de la loi 2018 – 31 portant code électoral en République du Bénin votée par l’Assemblée nationale le 3 septembre 2018. Intervenu sur la radio nationale, l’honorable Louis Vlavonou est revenu sur la suite  probable à donner à ce dossier. Lire un extrait de ses propos.

« Les forces de sécurité d’entre temps comprenaient la police, la gendarmerie, les eaux et forêts, les sapeurs-pompiers ainsi de suite. C’est par rapport à cela qu’on les avait assimilés aux forces de sécurité. Maintenant la cour en disjoint en disant qu’il faut tenir compte essentiellement de forces de sécurité et ne plus tenir compte des assimilés. C’est le président qui a le dernier mot aujourd’hui. Dès lors qu’elles sont séparées, le président peut promulguer directement en soustraignant ces dispositions de la loi comme il peut renvoyer ça à l’Assemblée nationale pour qu’elle fasse un autre travail ».