Spread the love

wadagni rLa 13ème édition de  » African Banker Awards » s’est tenue le mardi 11 juin 2019 à Malabo en Guinée équatoriale. Au cours de la cérémonie, le Ministre de l’économie et des finances du Bénin, Romuald Wadagni, a été distingué meilleur ministre africain des Finances de l’année. Une distinction qui tient lieu également d’une reconnaissance des financiers du continent à la performance de l’économie béninoise.

Le Ministre béninois de l’économie et des finances, Romuald Wadagni, est le meilleur ministre africain des Finances de l’année 2019. Ce prix lui a été décerné au cours de la 13ème édition de « African Banker Awards » tenue à Malabo. Une soirée au cours de laquelle les meilleurs acteurs impliqués dans la mise en œuvre des politiques d’assainissement des finances sont distingués. Selon les organisateurs, le prix du  meilleur ministre des Finances est décerné au ministre, qui a mené des politiques macroéconomiques prudentes et, grâce aux réformes et à ses actions, a fait preuve de la compétence et de la dextérité nécessaires pour créer les conditions d’un climat d’investissement attractif. Cette récompense attribuée au Bénin, à travers son ministre des Finances, est la preuve à l’international de la pertinence des réformes engagées sous le chef de l’Etat avec la maestria du jeune ministre. Depuis quelques temps, les institutions financières du monde entier se succèdent pour décerner un satisfécit au Bénin au regard des chiffres qui attestent de la bonne santé de son économie doublée d’une croissante hausse et d’une inflation maitrisée. La Banque mondiale, le Fonds monétaire international (Fmi), la Banque africaine de développement (Bad), l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) ont approuvé la politique macroéconomique du Bénin qui a permis à ce pays de faire des bonds considérables et de rassurer les milieux financiers étrangers. Cette reconnaissance s’est traduite, entre autres, par de nouveaux engagements obtenus auprès des institutions comme la Banque mondiale et la Banque africaine de développement à augmenter leur appui vis-à-vis du Bénin. De même, le respect de la signature du Bénin s’est manifesté à travers le succès qu’ont connu les emprunts obligataires sur les marchés financiers. Au regard de ces performances, dont le mérite en revient au ministre Romuald Wadagni, des initiatives se multiplient pour saluer les réformes entreprises. La dernière en date est celle de Malabo lors de « African Banker Awards 2019 ». Elle vient confirmer après les précédentes que le même ministre a déjà reçues, que le Bénin au plan de la gestion des finances publiques, est entrée dans un cercle vertueux. Comme quoi, le travail bien fait finit toujours par payer.

Mohamed Yasser Amoussa

(Coll)