Spread the love

cartedelecteursDix jours après le lancement de la distribution des cartes d’électeurs, l’on retient des centres sillonnés que la population ne sort pas comme il le faut pour le retrait. Ces agents qui reçoivent les électeurs au compte-goutte depuis le démarrage de l’opération devront encore attendre la population pendant 5 jours. Geoffroy Agossou de l’arrondissement d’Agblangandan fait savoir qu’il a reçu l’information sur la prorogation depuis ce lundi 15 avril 2019. Cet agent distributeur explique que le retrait des cartes n’a pas encore atteint la barre des 50%. Pendant notre reportage aucun potentiel électeur, n’est venu retirer sa carte, à l’exception d’un citoyen qui s’est rendu dans le centre pour se renseigner du processus. Quasiment aucune sollicitation aussi du côté des agents du 1er arrondissement de Cotonou. Les chefs quartiers et les chefs d’arrondissement devraient mettre cette rallonge à profit pour intensifier les campagnes d’information estime Ephrèm Kangnidé l’un des agents distributeur de cet  arrondissement. Quid des cartes non retirées de 2016. Puisque la cour constitutionnelle a été saisie par l’Ant au sujet de cette catégorie de cartes. Les cantines ont été ouvertes jeudi dernier après la décision de haute juridiction nous a confié Géoffroy Agossou. Mais les personnes concernées ne viennent toujours pas les retirer mentionne-t-il. Près de 4 mille 676 cartes non rétirées depuis 2016 attendent les propriétaires dans l’arrondissement d’Agblangandan. Le retrait des cartes d’électeur est un devoir civique, la situation pré-électorale ne devrait pas avoir d’impact sur cette formalité importante à remplir selon l’agent distributeur Ephrem Kangnidé.

Marcus Koudjènoumè