Spread the love
tchanéLes maires des départements de l’Alibori, du Borgou, de l’Atacora, de la Donga, du Zou, des Collines, du Couffo et du Plateau sont désormais outillés sur le dividende démographique. Du 30 août 05 septembre 2017 à Parakou et à Bohicon, un atelier de renforcement de capacités a été organisé par la Direction générale des politiques de développement (Dgpd) avec l’appui de plusieurs partenaires techniques et financiers.
La notion de dividende démographique est désormais mieux perçue par les maires des départements de l’Alibori, du Borgou, de l’Atacora, de la Donga, du Zou, des Collines, du Couffo et du Plateau. Au cours d’un atelier organisé successivement à Parakou et à Bohicon, ces élus locaux ont vu leurs capacités renforcées par la Direction générale des politiques de développement (Dgpd). L’étape de Parakou qui s’est tenue, du mercredi 30 au jeudi août 2017, a été marquée par plusieurs temps forts. A l’ouverture des travaux, le Secrétaire général du Ministère du plan et du développement, assisté du Chargé de mission du préfet du Borgou, du coordonnateur du Pasmi, représentant l’Afd, du bureau local du Fonds des Nations Unies pour la population/Parakou, a rappelé l’objectif de la rencontre qui est de consolider les connaissances des autorités communales et de les amener à s’approprier les concepts de population-développement et plus spécifiquement, le dividende démographique pour une prise en compte des questions de population dans l’élaboration des Plans de développement communaux (Pdc). Pour Zakari F. Tassou, la dynamique démographique est à la base de plusieurs demandes sociales. L’effectif des jeunes et des adolescents est en pleine croissance et risque de s’aggraver si rien n’est fait pour réduire l’explosion démographique. D’où l’organisation de ce séminaire. Il a félicité le chef de l’Etat pour son implication dans les questions de population et témoigné sa gratitude à l’Agence française de développement (Afd) à travers le Pasmi. Après l’ouverture officielle, les participants ont suivi plusieurs communications dont celles relatives au Programme d’appui à la santé maternelle  et infantile (Pasmi), aux enjeux et défis de la dynamique démographique au Bénin et à la feuille de route de l’Union africaine (Ua) sur le dividende démographique. Au cours des débats, les participants ont exprimé leurs préoccupations sur le thème de l’atelier. Ils ont aussi apporté des contributions sur la gratuité de la césarienne, la dépendance de la production statistique, la réticence par rapport à la Planification familiale (Pf) et sa quasi absence dans les programmes et politiques, le transfert des compétences, la parenté responsable, la solution écologique face à la culture du coton, la prise en compte du volet population dans l’élaboration des Pdc, la mise en place d’une instance de dividende démographique au niveau local etc.
 D’importantes recommandations à Bohicon
 Après Parakou, le même atelier a été organisé à Bohicon les 4 et 5 septembre 2017. Etaient à l’honneur cette fois-ci, les maires du Zou, des Collines, du Couffo et du Plateau ou leurs représentants dûment mandatés accompagnés de leurs Chefs-service planification et développement local. La rencontre a été présidée par le Directeur de cabinet, représentant le ministre d’Etat, chargé du Plan et du développement, Rufino d’Almeida. Il avait à ses côtés le préfet du Zou, Firmin Kouton, et le maire de Zogbodomey, David Towédjè, représentant le président de l’Association nationale des Communes du Bénin (Ancb). Cette étape a permis de formuler d’importantes recommandations. La dernière étape qui est celle de Ouidah aura lieu les jeudi 07 et vendredi 8 septembre 2017. Y prendront part, les maires de l’Atlantique, du Littoral, du Mono et de l’Ouémé.
En somme, il s’agit de 3 ateliers régionaux de renforcement de capacités des maires sur le dividende démographique après l’atelier national de Cotonou tenu les 08 et 09 juin 2017 au Palais des congrès sous le leadership du ministre d’Etat chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané (photo).
 
AT