Spread the love
dako-t
Le maire Théophile Dako dispose d’un important outil pour développer sa commune

 La Commune de Djidja dans le département du Zou s’est enfin doté  de son  troisième Plan de développement communal (Pdc3). Il a été voté à l’unanimité par les conseillers communaux, le vendredi 10 novembre 2017, à la faveur d’une session extraordinaire convoquée par le maire,  Théophile Dako. A l’issue d’un exposé détaillé du contenu dudit plan par les membres du comité de pilotage, les élus communaux ont apprécié la qualité du travail. Toutefois, cela ne les a pas empêchés de poser quelques questions d’éclaircissement et d’apporter leurs contributions pour améliorer le document. Les 17 conseillers présents  sur les 19 que compte le conseil,  ont adopté à l’unanimité le Plan de développement communal troisième génération (Pdc3). Le même exercice a été fait pour informer les sages et notables de Djidja à la maison des jeunes de la localité. De la  brève présentation du consultant Armel Gandaho, expert en santé et développement,  l’on peut retenir que le document a été élaboré avec la participation active de toutes les couches de la société. Pour le maire Théophile Dako, le Pdc3 dont le coût avoisine 7 milliards de francs Cfa est un outil qui retrace les grandes orientations de développement de la Commune pour les cinq années à venir. Il a pris en compte toutes les aspirations des populations de la Commune et ne sera pas mis en œuvre de manière efficiente  sans leur accompagnement. L’autorité communale a, par la suite, invité ses administrés à un sursaut patriotique.

 
Zéphirin Toasségnitché
(Br Zou-Collines)