Spread the love

DrameUn jeune homme âgé de 25ans a été battu à mort par un agent de sécurité d’Ebomaf. La tragédie est subvenue mercredi 26 septembre 2018 à Dogbo dans le département du Couffo.

Accusée d’avoir vendu frauduleusement un voyage de sable latérite à un habitant de l’arrondissement de Honton, la victime Casimir Dégbey selon les témoignages recueillis par l’Agence Bénin Presse (Abp) aurait reçu de violents coups de bâtons en voulant s’enfuir. La société Ebomaf en charge de la reconstruction de la voie Comè-Lokossa-Dogbo où il travaille aurait envoyé une équipe venue de Cotonou pour enquêter sur le vol. En essayant de s’échapper  de Comè à Kpoha, il fut rattrapé par un agent de la société Ebomaf. Selon le maire de Dogbo, Vincent CodjoAcakpo, « les témoins de la scène ont avoués que la victime avant de s’évanoui a été pourchassée, menottée et rouée sérieusement de coups de bâton». Conduit d’urgence au centre de santé communal, sous l’autorisation du commissariat central de Dogbo, il rendit l’âme à l’arrivé. Choqué par ce drame, les jeunes de la localité ont bloqué pendant plusieurs heures, la circulation sur près de trois kilomètres le tronçon allant du rond-point de la mairie au rond-point-Azovè à l’entrée de la ville. Les autorités politico-administratives de la commune et le préfet du département du Couffo, avec l’appui de la police républicaine ont pu clamer la situation tard dans la nuit. Dans la mi-journée du jeudi, le préfet Christophe Mègbédji accompagné du maire de Dogbo, Vincent Codjo Acakpo et une délégation du Ministère des transports sont allé présenter les condoléances du gouvernement à la famille éplorée. Des sources proches de la victime rapportent   qu’il avait deux femmes dont une en état de grossesse et quatre enfants.

Houngbé Gloria (Stag)