Spread the love
deputes-assLes migrants peuvent pousser un ouf de soulagement. Le Conseil des ministres, lors de sa séance hebdomadaire du mercredi 05 juillet 2017, a pris un projet de décret portant transmission à l’Assemblée nationale, pour autorisation de ratification de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs et des membres de leurs familles.
Le gouvernement va introduire dans les tout prochains jours, un projet de décret portant transmission à l’Assemblée nationale, pour autorisation de ratification, de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leurs familles, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies, à New York, le 18 décembre  1990. Cette convention s’applique à tous les travailleurs migrants (réguliers et irréguliers), exceptées les personnes exerçant des fonctions officielles à l’étranger (personnel diplomatique notamment), les personnes employées dans le cadre de programmes de coopération, les étudiants, les stagiaires, les marins, les employés d’installations maritimes, ainsi que les réfugiés et apatrides. Ce qui permettra aux migrants de rester en contact avec leurs pays d’origine avec le droit au retour, le droit à des visites occasionnelles, le maintien d’un lien culturel, leur participation à la vie politique de leurs pays d’origine et le droit de transférer de l’argent vers leurs pays d’origine. Par cette décision, le gouvernement entend renforcer les droits des migrants vivant au Bénin. Reste à l’Assemblée nationale d’accorder l’autorisation de ratification, en vue de permettre au Bénin d’accomplira les formalités subséquentes, pour une belle avancée au plan du droit des migrants.
A. T.