Spread the love
osc
Photo de famille après l’ouverture officielle

Encore quelques mois et le projet « Un seul monde sans faim-2 : les droits fonciers des femmes en Afrique de l’Ouest » (Ewoh2) entrera dans sa phase active. Du 27 au 29 octobre 2016, à la faveur d’un atelier à l’hôtel Terra Nostra à Ouidah, la fondation Konrad Adenauer sensibilise les Organisations de la société civile de l’Atlantique-Littoral sur les droits fonciers des femmes. Plusieurs communications et des carrefours de réflexion sont au menu de ce séminaire. Ils ont trait entre autres aux « instruments juridiques nationaux, régionaux et internationaux de promotion des droits fonciers au Bénin », à « L’accès des femmes à la terre au Bénin : enjeux et défis » et au « Rôle et place de la femme dans la sécurité alimentaire des ménages au Bénin ». Selon le coordonnateur national, Mounirou Tchacondoh, le projet Ewoh2 vise l’amélioration et l’institutionnalisation de la communication et de l’échange d’information entre des acteurs étatiques et non-étatiques au Bénin, au Togo et au Burkina Faso. Il a invité les participants à profiter au maximum de ce cadre de dialogue, d’échanges de connaissances et de renforcement des capacités pour un changement de comportement. Procédant à l’ouverture des travaux, le représentant du maire de Ouidah, Christian Houessou, a félicité la fondation Konrad Adenauer pour la mise en œuvre de ce projet qui, in fine, permettra d’améliorer les revenus des femmes et leurs conditions de vie. Il n’a pas manqué de témoigner sa gratitude à l’équipe de coordination pour avoir décidé d’entretenir les acteurs sur la sécurisation des domaines et l’appui aux femmes pour qu’elles accèdent aux financements et développent leurs activités économiques. Ecowh2 est exécuté en partenariat avec des organisations étatiques et de la société civile avec l’appui financier du Ministère de la coopération économique et développement de la République fédérale d’Allemagne.

SA